El-P & Killer Mike – « Run The Jewels »

Album
(Fool’s Gold)
24/06/2013
Hip hop

L’association n’avait pas vocation à être éphémère. Après la production du « Rap Music » par El-P, et l’apparition de Killer Mike au tracklisting de « Cancer 4 Cure« , il était entendu que suivrait une nouvelle collaboration. Néanmoins, la forme restait encore à définir et, avec Run The Jewels, c’est une vraie entité que les deux artistes ont décidé de créer.

Si on ne doutait pas d’une réelle connivence artistique, on ne pensait pas voir El-P s’engager de sitôt et aussi franchement dans une nouvelle association. Car, en plus de s’occuper de la production, il reprend sa casquette de MC tout au long de l’opus, avec un engagement total qui claque dés l’entame éponyme. Ainsi, ce sont deux lyricists hors pairs qui se donnent la réplique le temps de 10 titres de très haute volée. Et si la noirceur d’El Producto enveloppe l’ensemble de l’œuvre, on sent une volonté de simplification dans sa création, mettant plus en avant un rap vindicatif (« 36 Chain », « Get It »).

Le duo exprime également une couleur old school dans la sonorité de certains beats (« Banana Clipper » feat Big Boi, « DDFH ») mais en se gardant bien de s’enfermer dans la case nostalgie dégoulinante. Que ce soit une guitare électrique bien sentie sur « No Come Down », des percussions un brin décalées sur « Twin Hype Pack » (feat Prince Paul), il y a toujours cette rugosité, ces détails qui font la différence et emmènent les versions dans une autre dimension. « Job Well Done » (feat Until The Ribbon Breaks) ou le magistral « A Christmas Fucking Miracle » devraient d’ailleurs convaincre définitivement les derniers réticents.

Difficile de ne pas faire un parallèle – certes convenu – avec Company Flow tant la complicité entre les deux acteurs semble ici évidente. Par certains aspects, ce premier opus signé Run The Jewels ressemble au mythique album « Funcrusher Plus », parfois dans sa sonorité, dans son énergie surtout. Pourtant, il n’aura certainement pas le même impact mais, à défaut de marquer la décennie, il figurera sans conteste dans les bilans de l’année 2013. La scène hip hop vient d’accoucher d’un monstre à deux têtes qui ne manquera pas de faire encore quelques dégâts à l’avenir.

Album en téléchargement gratuit ci-dessous

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire