Ed Wood Jr – « Silence »

ed180Album
(Swarm / ATRDR)
24/10/2011
Math rock

Depuis 2008, les Lillois de Ed Wood Jr enchainent dates et efforts discographiques, gagnent en puissance de frappe à chaque étape de leur évolution. Jadis très proche de Don Caballero, Battles ou encore des regrettés From Monument To Masses, le duo s’éloigne de plus en plus de ces influences avec ce dernier « Silence », et vient confirmer son talent déjà bien assis en matière de math-rock parfaitement interprété, moderne, complexe mais digeste, et composé avec brio. Avec à l’appui, une production impeccable. Plus aérien, moins massif et moins enragé que le précédent « Ruban de Möbius », ce nouvel album est de bout en bout un parfait mélange de boucles de guitares jouissives aux mélodies imparables, et de rythmes hypnotiques soulignés de sonorités synthétiques bien senties. Une combinaison que le duo utilisait déjà avec brio mais qui, ici, conforte et appuie autant son évolution musicale que sa maîtrise indéniable des univers éthérés et psychotiques, mais résolument encrés dans le rock. Ainsi, le choix d’offrir une place plus importante aux synthétiseurs sur la majorité des titres  (« Maila Nurmi » ou « IVCV » notamment) ne dénature à aucun moment l’énergie et les compositions du groupe, mais leur apporte au contraire une dimension supplémentaire, plus aérienne, voire dansante. Tout autant que ces quelques incursions de chant sur « Minitel », « Babtrip » ou encore « Walkwoman », ne faisant que renforcer la force de frappe et l’efficacité des titres alignés tout au long de cet opus. Dans ce savoureux mélange d’ambiances, Ed Wood Jr n’oublie pas pour autant de nous rappeler que les guitares peuvent être tranchantes, et les rythmes explosifs (« It In Ut », « Glulisine »). Quand à « Theme O », la ressemblance avec l’univers et les sonorités de From Monument To Masses est telle que l’on croirait un hommage posthume. Dès lors, « Silence », album complet ou rien est laissé à l’abandon, ne pouvait être qu’une réussite dans le genre. Chaque titre y dispose d’ailleurs d’un atout majeur: celui de rester en mémoire, et d’offrir une jubilation croissante à chaque tour de sillon. Comme ses géniteurs, toujours plus forts de maitrises et d’efficacité à chacune de leurs propositions discographiques.

En écoute

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire