Dusty Kid – « Beyond That Hill »

dust180Album
(Boxer)
07/11/2011
Techno

Dans le titre de ce deuxième opus, Dusty Kid parle d’une colline… Mais c’est une montagne qu’il faut vous attendre à gravir si vous vous attaquez, crampons aux pieds et sac sur le dos, à ces huit pièces techno inhabituelles, visiblement pensées pour le format album. Après un premier disque autobiographique (« A Raver’s Diary » en 2009), Paolo Alberto empoigne son baluchon et nous tire par le bras vers des contrées épiques où le son s’apparente à de vastes étendues vierges et libérées de toute pollution malsaine. Dusty Kid n’hésite pas à prendre le caractère progressif de sa musique à la lettre en occultant le fait que, au delà de dix minutes, un morceau de musique électronique peut perdre tout son intérêt. Sauf que le producteur n’a pas froid aux yeux, fait ça très bien et parvient, grâce à on ne sait quel tour de passe-passe piqué à Garcimore, à tenir son public en haleine pendant que les aiguilles de l’horloge tournent allégrement. Ainsi, trois morceaux tiennent la baraque: les dix minutes de « Nora Nights » affichent un groove épuré et crescendo, clairement influencé par la Motor City, et Dusty Kid consacre un quart d’heure à « Argia » pour installer délicatement sa trance mélancolique jusqu’à ce qu’elle se fonde dans le décor. Mais le pilier central n’est autre que « That Hug », un gros câlin de plus de vingt-trois minutes à la fois acides et cuivrées dont l’amplitude émotionnelle fait passer les deux premiers pour des épisodes d’une mièvre série télé. Le temps semble alors être un facteur déterminant dans la construction de ce disque electro-acoustique (guitare, clarinette, harmonica, minimoog), qui compte néanmoins quelques morceaux « normaux » comme l’electropop légèrement mainstream mais attachante de « Chentu Mizas », l’ambient à la Christian Fennesz de « Beyond That Hill » ou les oscillations organiques de « Cheyenne », qui le font passer du statut de format décousu sur le papier à celui d’album à écouter absolument pour tout amateur de techno et de trance, aussi petit soit-il…

Disponible sur
itunes46

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire