Dinosaur Jr – « Farm »

dino180Album
(Jagjaguwar)
22/06/2009

En pleine recrudescence de reformations le plus souvent pathétiques, celle de Dinosaur Jr, en 2004, n’allait pas pour nous rassurer. C’est même l’appréhension qui nous habitait trois ans plus tard, quand le groupe confirmait quelques concerts par un nouvel album qui sentait à plein nez un registre maîtrisé sur le bout des doigts, appliqué avec une telle facilité, de tels automatismes, qu’il cachait difficilement les velléités financières qui pouvaient en découler. Sauf que Jay Mascis, le premier, ne les a jamais contredites, et l’on avait presque oublié à quel point il était bon de s’écouter de nouvelles compositions de Dinosaur Jr, chose qui n’était plus arrivé depuis dix ans. En 2007, « Beyond » sonnait donc comme un plaisir retrouvé. Mieux, il effaçait littéralement le temps passé depuis son successeur « Hand It Over », comme si le rock d’un des plus mythiques combos des années 90 était finalement inaltérable. C’est donc cette fois sans aucun à priori qu’on accueille « Farm », deuxième opus depuis ce qui apparaît aujourd’hui comme une des reformations les plus réussies de ce nouveau siècle. D’autant que Mascis et sa bande n’ont toujours pas pris une ride, alignent une fois encore une multitude de tubes à l’efficacité incontestable, faits de mélodies à l’impact immédiat, de riffs à n’en plus finir (ceux qui poussent respectivement « Plans », « Said The People » et « I Don’t Wanna Go There » aux alentours des sept, huit et neuf minutes), et de cette voix légèrement cassée qui fait toute la personnalité de son célèbre frontman. Pas véritablement de surprise donc, juste la déclinaison en douze titres d’un savoir faire un brin répétitif qui a toujours su s’imposer au travers des années et des modes. Car bien qu’ils transpirent définitivement les années 90, « Pieces », « I Want You To Know », « Over It » et « There’s No Here », tous petits brûlots estivaux qu’ils sont, raviront une fois encore les nostalgiques comme les oreilles neuves désireuses de goûter à leur propre sang. Et pour cause, que Dinosaur Jr la joue uptempo (« Friends ») ou ballade électrique (« Ocean In The Way », l’excellent « See You », seule véritable originalité de cet album), les potards dépassent souvent les limites légales mais ne tombent jamais dans la cacophonie rebutante. Preuve encore avec le très dense « Your Weather » au refrain parvenant néanmoins à jouer des coudes et faire du titre un des meilleurs passages de ce disque. Fort de son expérience, le trio, bien qu’il ne s’invente rien, semble encore ici se libérer, livre à domicile des émotions encore chaudes, slalome entre les clichés sans chuter, et fait ainsi de « Farm » une pièce non négligeable de son indispensable discographie.

En écoute:

Achetez sur:
itunes21

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Dinosaur Jr – « Farm »

  1. scham 24 juin 2009 à 16 h 27 min #

    Quel chouette continuation! Le temps ne s’est donc pas arrété pour DINOSAUR JR. Et c’est tant mieux! Les mélodies sont comme toujours imparables.

Laisser un commentaire