Dels – ‘Petals Have Fallen’

Album / Big Dada / 03.11.2014
Post hip hop UK

Gob‘, son premier album, l’ayant définitivement propulsé au rang de fer de lance de la nouvelle génération hip hop que couvait discrètement l’Angleterre, Dels déboule avec un nouvel opus, et avec lui l’obligation de confirmer pour ne pas voir le soufflet tristement retomber. Impressionnant d’originalité, de cohérence et d’efficacité il y a maintenant trois ans, Kieren Gallear n’a semble t-il ni perdu de son talent, ni de son envie de bousculer la hiérarchie britannique. ‘Petals Have Fallen’ en atteste de bout en bout, et s’évertue à refléter tout le potentiel que l’anglais n’avait pas encore eu le temps de dévoiler au grand jour.

Construit sur la même base que son prédécesseur, le disque enfonce donc le clou en optant pour une approche un brin modernisée qui, par souci d’éviter le piège de la redite, ne peut plus compter cette fois sur des tubes à l’impact aussi fort que ceux de ‘Shapeshift’ ou ‘Capsize’. Si c’est ce que vous veniez chercher ici, sachez quand même que Dels s’en rapproche dangereusement à plusieurs reprises (les excellents ‘Fall Apart’ et ‘RGB’), mais préfère surtout creuser son propre sillon, celui d’un hip hop novateur, intelligent et sans cesse accessible. Une formule au nom de laquelle beaucoup se sont plantés, mais que lui parvient encore une fois à rendre lumineuse.

Plus généralement introverti et minimal (l’ouverture’Limbo’, ‘You Live In My Head, la délicate conclusion éponyme), ‘Petals Have Fallen’ soigne ainsi une certaine diversité qui finit de le rendre intéressant, captivant même. Ici quelques incantations pop/soul (‘Pulls’ avec Kerry Leatham, ‘Burning Beaches’ avec Rosie Lowe, le légèrement revu et corrigé ‘Bird Milk’ avec Bila), là une mélodie qui embarque (‘House Of Commons’), Dels – bien aidé par Kwes passé dans le fauteuil de producteur exécutif – se pose comme une plume quel que soit le contexte offert par cette nouvelle salve, electro sur le fond, hip hop sur la forme, qui confirme et multiplie toutes les promesses clamées à l’époque de ‘Gob’. Avec lui, comme avec les petits génies de Young Fathers, le Royaume n’a pas fini de faire des tours dans son slip.

‘Fall Apart’, ‘RGB’, ‘Bird Milk’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire