Dan Auerbach – « Keep It Hid »

Keep It Hid[Album]
23/02/2009
(Cooperative/Pias)

Etant donné le succès retentissant de « Attack & Release« , le dernier album en date qu’il a sorti avec The Black Keys, Dan Auerbach ne pouvait pas trouver meilleur moment pour s’affirmer en solo, plutôt en multi instrumentiste. D’autant que sa fâcheuse manie de continuellement composer entre deux tournées, d’amasser les enregistrements, devait bien un jour s’extérioriser. « Keep It Hid », son premier pas discographique sans l’appui de son batteur Patrick Carney, s’en charge, et souligne d’ailleurs sans faille cet amour que porte le guitariste à toutes les musiques qu’ils l’ont bercées depuis qu’il est gamin

En quatorze titres, il rend hommage et s’amuse à faire du charme au bluegrass, à la country, au rythm n’blues, et au rock n’roll, avec cette inspiration qui a déjà fait ses preuves en collectif, offrant à cet opus de fortes et logiques accointances avec The Black Keys. Chose que l’intéressé n’a d’ailleurs jamais voulu éviter. Pas étonnant donc qu’on retrouve cette production brute de décoffrage héritée de l’analogique, comme cette approche générale à la fois sombre et douloureuse qui le caractérise, dans les compositions (« When I Left The Room ») comme dans les textes (« My Last Mistake » malgré son rythme enjoué). Celle aussi qui lui offre ici une cohérence pourtant mise à rude épreuve entre les exercices acoustiques de la trempe de « Trouble Weighs a Ton », « When The Night Comes », ou « Goin’ Home », et les incandescents « I Want Some More », « Heartbroken, In Disrepair », et « The Prowl ». Entre temps, déjà bien à son aise, notre homme, entouré de quelques potes comme de son oncle guitariste James Quine, fait preuve d’une excellence qu’on attendait secrètement de ce disque

Car, à l’image du directement visé « Whispered Words » écrit par son père, la musique est une affaire intime chez les Auerbach: elle coule continuellement dans le sang d’une famille qui trouve incontestablement ici une énième raison de ne pas en nourrir de regrets. « Keep It Hid » est ainsi bien plus qu’un simple aparté dans sa carrière, il consacre ni plus ni moins un timide, humble et généreux bonhomme de l’Ohio qui n’a jamais fait de musique pour autre chose que le plaisir qu’elle procure. Et par bonheur, cela s’entend

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Dan Auerbach – « Keep It Hid »

  1. primat 7 janvier 2010 à 18 h 54 min #

    énorme album…

Laisser un commentaire