Cocorosie – « Tales Of a Grass Widow »

Album
(City Slang)
27/05/2013
Pop song onirique

Questionnez plusieurs personnes, fans ou simples auditeurs, et aucun, en fonction de leur âge et de leur vécu, n’aura totalement la même idée sur la puissance fantasmagorique de la musique de Cocorosie. Il faut dire que les sœurs Casady ont beaucoup évolué depuis le fascinant « La Maison de Mon Rêve » en 2004, se faisant plus pop sur leur deuxième effort (l’excellent « The Adventures of Ghosthorse and Stillborn« ) ou se perdant dans des formules abscons sur l’inégal « Grey Oceans« .

Ceci énoncé, on comprend mieux l’attente autour de ce quatrième disque: sera-t-il celui du renouveau ou cédera t-il à l’appel de gimmicks convenus? Sur « Tales Of A Grass Widow », la première option est clairement privilégiée. Car, s’il y a au moins un cliché irréfutable à propos de Cocorosie, c’est bien cette capacité à toujours se distinguer par une étonnante diversité. Ici, pas de demi-mesure, aucun goût d’inachevé, on retrouve la cohérence d’un véritable album qui se dote d’un son et d’une ambiance, ce qui n’était pas le cas du dernier. Plus travaillé, « Tales Of A Grass Widow » balaie le large éventail des musiques actuelles avec maestria. R’n’B, pop, Lo-fi,… On trouve de tout dans cet opus. Souvent, au sein d’un même morceau: « After The Afterlife », « Gravedigress » ou « Harmless Monster », pop-songs aux multiples facettes et aux refrains sucrés, sont en cela des cas d’école.

D’ailleurs, si ce quatrième album, produit avec le compositeur islandais Valgeir Sigurösson, est excellent de bout en bout, se débarrassant de tout superflu pour ne garder que le meilleur, deux titres (« Tears For Animals » et « Poison » en duo avec Antony Hergaty) font figure d’ovni et élève « Tales Of A Grass Widow » au rang des grands albums pop de l’année.

itunes25

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

2 réponses à Cocorosie – « Tales Of a Grass Widow »

  1. Fabien 1 juin 2013 à 19 h 52 min #

    Juste un truc : leur 2ème album c’est Noah’s Ark, ! Hâte d’écouter celui-là en tout cas.

  2. Francky 01 3 juillet 2013 à 19 h 51 min #

    Plusieurs erreurs relevées dans cet article :
    -1- “The Adventures of Ghosthorse and Stillborn“ est le troisième album de CocoRosie.
    -2- Le deuxième album se nomme « Noah’s ark ».
    -3- Ce disque « Tales of a Grass Widow » est leur cinquième et non pas quatrième.

    Sinon, je suis d’accord avec vous, il est excellent. CocoRosie a réussi a se renouveler. La production du très grand Valgeir Sigurösson y est pour beaucoup. Cet ingé son était déjà aux commandes d’un des meilleurs albums 00’s de Bonnie « Prince » Billy (« The Letting Go » 2006)……Une grande oeuvre onirique et poétique, entre néo Folk Psyché, Electro, Ethno et Expérimental !!!
    A +

Laisser un commentaire