Chali 2na – « Fish Outta Water »

chali180Album
(Decon)
06/07/2009

Bien que « Feedback » fut un dernier album haut en couleur, que l’ultime passage du groupe en France reste parmi les plus mémorables, il faut bien avouer que le départ de Cut Chemist des Jurassic 5, peu avant cela, n’augurait rien de bon quant à l’espérance de vie d’un crew qui aura littéralement marqué l’histoire du hip hop. Si la nouvelle fut triste, elle n’en restait que plus prévisible, comme le pressentiment de voir chacun des membres réapparaître seuls. Bingo, c’est Chali 2na qui ouvre avec « Fish Outta Water », son premier opus solo en quinze ans de carrière, ce qui sera à n’en pas douter une longue série.

Et le pas n’a pas du être facile à franchir pour ce Mc bariton qu’on a toujours connu bien entouré, auprès de ses fidèles compères comme à l’occasion de nombreux featurings. En effet, difficile d’imaginer ce flow grave et linéaire en dehors du contexte dans lequel on l’a toujours passionnément écouté, encore plus tout au long d’une quinzaine de titres. Pourtant, celui dont le charisme et le talent dépassent depuis longtemps la seule sphère du hip hop s’en sort particulièrement bien (le trop court « Get Focused », l’excellent « Comin’ Thru »), impose sans mal son propre univers en piochant généreusement dans une palette d’influences nettement plus décelables qu’à l’époque du J5. « Fish Outta Water » reste évidemment un album purement hip hop, mais s’en va aussi titiller des sonorités reggae et soul pour une diversité qui fait mouche. Et inutile de préciser à quel point cet artiste a également soigné le fond, affichant humblement sa maturité sans jamais opter pour un ton de donneur de leçon. Car quand beaucoup de Mcs vivent éternellement dans l’ombre de leur groupe disparu, lui parvient à s’assumer seul, à se dévoiler même en tant qu’homme, mari, frère, père, ou fils (« Righteous Way » inspiré du « Nigga » de Curtis Mayfield, « Love’s Gonna Getcha »).

Ainsi, contrairement à ce qu’on aurait pu penser de prime abord, on ne s’ennuie pas un instant, d’autant que quelques producteurs bien installés (Scott Storch, Jake One…), comme de nombreux invités d’envergure viennent eux aussi contribuer aux différentes ambiances qui jonchent le disque, effaçant définitivement les derniers risques de monotonie: Anthony Hamilton dompte la flûte de « Don’t Stop », Talib Kweli file un bon coup de main pour faire de « Lock Shit Down » un titre imparable, Elzhi et Kanetic Source viennent l’épauler sur « When Will I See You Again » et « Controlled Coincidence », Beenie Man et les frères Marley (Damian, Stephen) apportent une touche forcément reggae/ragga sur « International » et « Guns Up », tandis que l’heure est à la soul quand interviennent Choklate (« Keep Goin’ ») et Ming Xia (la petite douceur « 4 Be Be »). À l’instar du parcours tout entier de Jurassic 5, cette première sortie solo longtemps attendue de Chali 2na transpire le respect des traditions hip hop, y gagne même une certaine intemporalité, et impose naturellement l’attention que lui porteront de nombreux fans et fidèles admiratifs. Une braise, je crois que c’est comme ça qu’on dit.


À lire ou écouter également:

, ,

4 réponses à Chali 2na – « Fish Outta Water »

  1. Tony Clifton 10 juillet 2009 à 15 h 32 min #

    Un album plutôt frais effectivement

    Sinon ce bon vieux chali avait déjà sorti en solo « Fish market » en 2004, déjà pas mauvais

  2. Skw@l 12 juillet 2009 à 10 h 41 min #

    Il est énorme ce gars… Et il ne manque vraiment pas de gout pour se faire accompagné.

    Longue vie aux J5

  3. bouffematchatche 13 juillet 2009 à 11 h 56 min #

    Album très décevant avec des productions très mainstream je trouve à part  » comin thru » qui est mortel mais qui n’est pas une nouveauté car il était déjà sorti il y a quelques années en maxi si je ne me trompe pas. Allez plutot écouter la mixtape  » fish market qui est bien mieux  » , plus dans l’esprit jurassic 5 !

  4. Bensa 3 septembre 2009 à 16 h 34 min #

    le très bon ‘Comin’ Thru’ est effectivement déjà sorti sur le tout aussi bon CD de DJ Nu-Mark ‘Hands On’ en 2005 (pas très nouveau tout ça)

Laisser un commentaire