Blitz The Ambassador – « Native Sun »

blitz180Album
(Jakarta)
06/05/2011
Hip hop

Si, depuis toujours, le lien entre l’Afrique et le hip hop est évident, rares sont ceux qui ont osé le mélange musical, tout particulièrement ces dernières années. Alors quand Blitz The Ambassador – Mc né au Ghana partageant sa vie entre l’Europe et les USA – en prend l’initiative, on ne peut que tendre une oreille attentive. D’autant que celui-ci n’en est pas à son coup d’essai, sa discographie comptant trois albums avant ce « Native Sun ». « Stereotype », l’un de ces précédents opus, marque d’ailleurs le départ d’une expérimentation musicale que l’on retrouve aujourd’hui dans sa production.

Accompagné sur scène par son Embassy Ensemble (groupe qui porte le nom du label qu’il a crée, Embassy MVMT ndr), il explore les frontières musicales avec une audace peu commune que ses albums studio reflètent largement. En mélangeant rythmiques africaines, funk, et caribéennes, Blitz ne se fixe aucune limite, comme l’illustre l’intro « En-trance ». Si son flow est résolument hip hop, difficile d’être aussi catégorique musicalement. Ainsi, un « Dear Africa feat Les Nubians » part sur un rap plutôt classique dans sa construction, mais dérive vite sur un afrobeat endiablé, à l’énergie contagieuse. Une énergie qui sert de fil conducteur à l’artiste par le biais d’un swing intarissable, à l’image d’un « Akwaaba » ou d’un « Victory » ou il se fait accompagner par le Mc Hollandais Pete Philly. Car, en plus de faire l’unanimité, sa musique se révèle fédératrice, poussant ainsi de nombreux featurings à répondre favorablement à ses invitations. Parmi les plus marquants, on retiendra le magique « Wahala » sur lequel échangent Keziah Jones, Promoe, Baloji et Bocafloja, ou encore « The Oracle », interlude comptant la présence de Chuck D, un des rares Mc américains à avoir joué au Ghana, et soutien indéfectible de Blitz.

« Native Sun » nous entraîne ainsi sur un rythme effréné, même si quelques moments de délicatesse sont également au programme: « Accra City Blues », « Native Sun feat Shad », « Ex-Intrance » qui clôture l’ensemble, sont autant d’instants de répit, mais aussi d’introspections pour l’artiste qui n’oublie pas les souffrances de son pays, comme de son continent. Considéré comme un des protagonistes les plus novateurs de la scène hip hop new-yorkaise, adoubé par The Roots, Blitz n’en fini donc plus de faire des émules. Donnés aux quatre coins du monde, ses concerts restent gravés dans les mémoires tels des moments intenses de communion avec un personnage hors normes, chaleureux, iconoclaste. Et si sa musique reste difficile à qualifier, rien ne vaut la définition du Mc lui-même: « Native Sun est un retour en arrière soutenu par le Hip Hop, le mouvement Soundsystem caribéen qui le précéda, un retour à ses racines africaines avec le Kora« . Rien à ajouter sinon que ce disque restera certainement une des plus belles surprises de ces dernières années.

En écoute


Disponible sur
itunes1

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire