BK-One – « Radio Do Canibal »

bk180Album
(Rhymesayers)
18/01/2010
Hip hop en string

Les mots sont toujours un peu les mêmes lorsqu’il s’agit de revenir sur le parcours d’un producteur de hip hop non- autodidacte: une formation musicale souvent jazz ou classique, des premières armes en groupe et en tournée, un transfert progressif vers les platines, une aura de DJ grandissante, des mixes à la pelle, des rencontres décisives… BK-One n’y a pas échappé. C’est ainsi que, le temps d’une décennie, le bonhomme est devenu inséparable de Brother Ali, avec qui il s’est forgé une solide réputation scénique. En 2010, épaulé par le producteur Benzilla, il s’émancipe donc en s’offrant un premier album solo chez Rhymesayers. Et le moins que l’on puisse dire est que BK-One s’est fait plaisir en conjuguant les trois choses qui dictent sa vie: la musique, le voyage et travailler avec des amis. Ainsi, pour « Radio Do Canibal », il s’est largement inspiré de ses nombreuses excursions en Amérique du Sud et Centrale, d’où il a d’ailleurs exclusivement ramené la matière première de ce disque. Aussi, il a pu compter sur le soutien indéfectible de quelques artistes de son giron venus apporter leur contribution, heureux de pouvoir poser leur voix ou leurs instruments sur des productions soulignant magnifiquement la richesse de cette musique brésilienne faite à la fois de bossa nova, de samba mais aussi de pop psychédélique, de reggae, de fado, de jazz et de soul-funk. Tout au long de ce « Radio Do Canibal » chaleureux et festif, on croise ainsi une palanquée de Mcs prestigieux (Brother Ali, Slug, Phonte, The Grouch, Black Thought, Haiku d’Etat, P.O.S, Blueprint, Murs, Raekwon, Scarface…) comme quelques musiciens de haut vol (The Hypnotic Brass Ensemble…) qui ne se sont pas fait prier pour ajouter cuivres, basses, guitares et claviers à des productions déjà bien achalandées. Pourtant jamais, durant ce premier album d’un classicisme classieux et lumineux, BK-One en fait trop. Vivement conseillé aux adeptes d’un hip hop ouvert d’esprit et respectueux des basiques.

En écoute

Achetez sur
itunes3

À lire ou écouter également:

,

3 réponses à BK-One – « Radio Do Canibal »

  1. Fylodindon 13 janvier 2010 à 20 h 09 min #

    « devenu inséparable de Brother Ali » => Ils passeront d’ailleurs tous les deux au Nouveau Casino (Paris), le 14 mars prochain pour 10 euros. A ce prix là, ne pas y aller serait pêché !

  2. jet'aimeparis 18 janvier 2010 à 23 h 01 min #

    this album is a beatiful work of art! why does the article not mention the musical input of beat producer Benzilla? From reading other reviews it is so confusing on the roles of bkone and Benzilla. From what I have gathered Benzilla is a Beat producer who CRAFTED 95% of the beats on the album and bkOne was the producer of the album doing the organizing of musicians and it was his vision to do the album. Anyone verify this information?

    I’m going to go put the album on again and listen all the way through!

  3. Paco 19 janvier 2010 à 13 h 27 min #

    « classieux et lumineux », pas grand chose à dire de plus! Bien bel album avec des invités tout aussi classe!

Laisser un commentaire