Bear Claw – « Refuse This Gift »

bear180Album
(Sickroom)
19/10/2010
Noise rock

A croire qu’il fait bon vivre sur les bords du lac Michigan quand on est un groupe de rock mariant force, bruit, intensité, et mélodie. On pourrait vous énumérer une liste d’exemples grande comme nos deux bras mis bout à bout, mais on s’arrêtera plus particulièrement ici sur le cas Bear Claw: ce trio composé d’un batteur et de deux bassistes qui, avec ce troisième album une nouvelle fois mis en boite et rendu accessible par Steve Albini, pique sans crier garde pour vous administrer son noise rock par intraveineuse. Résultat de trois ans de travail depuis la sortie du précédent « Slow Speed Deep Owls« , « Refuse This Gift » est le fruit d’un véritable travail collectif, d’heures passées à décortiquer les moindres idées, à les affuter à grands coups de maturité et d’expériences cumulées. Véritablement à son meilleur niveau (le terme n’est pas uniquement ici un argument marketing), Bear Claw se laisse porter par son attaque naturelle, cette mécanique rythmique extrêmement bien huilée, et balance de puissants obus (« Backbreaker », « Tug Of War », « Nomad ») dont la fumée annonciatrice est systématiquement étouffée par des mélodies cette fois plus évidentes bien que toujours au second plan. Du coup, le trio cache une hargne à retardement qui ne se manifeste que lorsque le disque se termine pour laisser place au manque. D’autres ont d’ailleurs déjà provoqué ce type de ressentiment: de l’autre côté de l’Atlantique, on penserait volontiers à Jawbox, voire à Tool lors de certains passages de chant. Par chez nous, c’est plutôt vers le souvenir de Bananas At The Audience que le regard se tourne. Plus que jamais en assouplissant légèrement son poil, Bear Claw (« griffe d’ours » en français, ndr) fait honneur à son nom, et s’en va poursuivre son chemin en laissant le sang perler sur chacune de nos joues.

En écoute


Disponible sur
itunes2

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire