Arthur Russell – ‘Corn’

Album / Audika / 09.06.2015
La Grâce

Plus de vingt ans après sa mort, Arthur Russell dévoile ce qui restera sans doute comme l’une des plus belles oeuvres musicales de l’année. Collection de neuf titres initialement disséminés au sein de bandes jamais concrétisées sur disque, ‘Corn’ est un des plus beaux hommages existants à la musique du compositeur, décédé du SIDA en 1992.

En cela, le travail du label Audika mérite toutes les louanges du monde, tant il aurait été grave que ces inédits ne voient jamais le jour. Heureux bonheur de notre ère, le travail d’Arthur Russell n’a peut-être jamais été autant apprécié qu’aujourd’hui, alors que sa musique et son audace résonnent comme terriblement actuelles.

Ce n’est pas un hasard si les célébrations à son égard se multiplient depuis quelques années par l’initiative du label, la compilation ‘Red Hot + Arthur Russell’ sortie l’an passé, l’événement de Red Bull à New York en mai dernier, ou via Peter Gordon (cf. la création ‘Arthur Russell’s Instrumentals’ diffusée à la Villette Sonique). Si les pièces présentées dans cette compilation sont vieilles de trente ans ou plus, elles sont totalement contemporaines, preuve de l’avant-gardisme du défunt musicien.

Il n’est ainsi pas rare d’entendre à travers elles des émanations de Hot Chip, Future Islands, Pat Jordache ou John Maus. Par son prisme, le bouillonnement new-yorkais de la fin des années 70 se décèle aussi avec saveur, avec des titres qui évoquent aisément ses contemporains et proches de Talking Heads ou James Chance.

Il est très sincèrement difficile de ne pas faire preuve d’emphase au sujet de cette rétrospective. Dès ‘Lucky Cloud’, la voix langoureuse perce d’outre-tombe avec une aura unique. Les tubes sont omniprésents, à l’instar de l’imparable ‘See My Brother, Let’s Jumping Out’ et son refrain obsédant ‘Let’s Go Swimming’. La dimension mentale, acide et psychédélique de ‘This Is How We Walk On The Moon’ en fait un hymne lynchien. Même ses improvisations, parfois proches de dix minutes comme ‘Corn (Continued)’, sont irrésistibles. Et lorsque les essais sont plus dépouillés, parfois rugueux et torturés, l’émotion est manifeste. Qu’il soit dans la frénésie, l’extase ou la torpeur, Arthur Russell touche et fait vibrer.

Il ne fait guère de doutes que cette compilation est d’utilité publique, une réponse jubilatoire à la fadeur, un manifeste pour la vie, faite de fêtes et de lendemains gris, écrit par la main d’un homme touché par le génie.

‘Lucky Cloud’, ‘Keeping Up’, ‘See My Brother, Let’s Jumping Out’, ‘This is How We Walk On The Moon’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire