Arch Woodmann – « Arch Woodmann »

arch180Album
(Platinum)
25/02/2013
Indie pop

Après deux essais fructueux mais discrets, et la promesse de l’EP « Life Forms Found On a Life Boat », Arch Woodmann sort enfin son nouveau grand format. Mis en couveuse au gré des pérégrinations d’Antoine Pasqualini (également batteur de Botibol), le projet a suffisamment maturé pour, aujourd’hui, trouver l’équilibre parmi toutes les influences brassées par son fondateur. Désormais entouré de Mathieu Hauquier (Petit Fantôme et… Botibol) et Benoit Guivarch, le songwriter compile la spontanéité de ses premières amours, celles de Draped Horse Blue, Licorne Argentée, Feather Blue, et cette propension à enrichir ses compositions d’arrangements classieux déjà présente sur « Mighty Scotland ».

Bien plus libre que par le passé, affranchi de pas mal de complexes, Antoine Pasqualini aiguise ses idées à l’aide de sons jusque là inédits dans son répertoire. Cette aisance nouvelle est clairement éloquente sur la dernière partie de l’album où, tour à tour, se succèdent une pépite d’une beauté rare ( »What Did You See »), le brûlot ascétique  »Employment », et  »Coupe Gorge », un tube que n’aurait pas renié le Maps & Atlases de la première heure.

Ainsi, bien loin des évocations folk que certains lui prêtent, Arch Woodman est surtout la formation qui signe l’un des plus beaux albums d’indie-pop de cette année, toutes nationalités confondues. Racé, élégant et homogène, ce troisième album esquisse un groupe au talent incontestable qui, on lui souhaite, a trouvé sur Platinum la rampe de lancement qui lui offrira l’audience qu’il mérite.

itunes6

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire