Aphex Twin – ‘Syro’

Album / Warp / 22.09.2014
Electro

Un dirigeable vert flanqué du logo Aphex Twin dans le ciel de Londres, une photo de ce même logo prise au Radio Music City Hall à New York, un lien publié sur le compte Twitter de l’artiste donnant accès à une tracklist et un nom d’album, le tout en plein mois d’août: l’effervescence a rapidement gagné les fans, les médias, et la toile s’est enflammée! Oui, Richard David James – aka Aphex Twin – était bien de retour, 13 ans après ‘Drukqs’! Autant dire que la sortie de ‘Syro’ a tout naturellement été précédée d’une attente à la hauteur du talent du bonhomme, dont les albums ont – dans les années 90 – mis sens dessus dessous le monde de la techno et des musiques électroniques en général.

Première surprise lorsque l’on accède enfin au Saint Graal de la rentrée musicale électro, et sans doute de l’année musicale électro tout court, cette tracklist fantaisiste aux noms imprononçables. Le genre de titres à pousser le chroniqueur pourtant zélé à pratiquer ardemment le copier-coller: ainsi ‘minipops 67 [120.2][source field mix]’ est suivi d’un ‘XMAS_EVET10 [120][thanaton3 mix]’ de bon aloi, notre préférence allant tout de même à ‘syro u473t8+e [141.98][piezoluminescence mix]’, parce que ‘piezoluminescence mix’, avouez que c’est quand même très classe.

Richard D. James décrit ‘Syro’ comme son album le plus accessible. Pourtant, de nombreuses écoutes minutieuses sont nécessaires pour percer l’épaisse couche sonore drum’n’bass assemblée sur chacun des douze titres. Des écoutes au casque, cela va de soi. Car ce ‘Syro’, qui se déguste évidemment sans modération, exige une attention toute particulière, aussi précise que ses compositions sont complexes. Les premiers titres font la part belle à une électro ambient sur des beats toujours prononcés (‘produk 29 [101]’) et aux rythmiques funky dissimulées sous des atours technoïdes (‘4 bit 9d api+e+6 [126.26]’ et ‘XMAS_EVET10 [120][thanaton3 mix]’). Ce dernier est un tour de force planant de plus de dix minutes dont il est impossible de se lasser, et qui laisse présager de belles transes dans l’intimité de votre salon.

‘180db_ [130]’ accélère plus austèrement la cadence et ‘CIRCLONT6A [141.98][syrobonkus mix]’ suit sur un rythme endiablé dans ce qui pourrait ressembler à l’exploration jubilatoire et dansante des entrailles d’un jeu vidéo pour console 8 bit. ‘CIRCLONT14 [152.97][shrymoming mix]’ donne lui l’impression de transposer les expérimentations free jazz dans le monde merveilleux de l’électronique. Il est une belle représentation de ce qu’est la musique d’Aphex Twin: un enchevêtrement savamment orchestré de sons et d’idées, qui réussit tout à la fois à donner le tournis et à nous faire aimer ça. Les derniers morceaux sont plus hardcore à l’image des épileptiques ‘PAPAT4 [155][pineal mix]’ et ‘s950tx16wasr10 [163.97][earth portal mix]’ qui partagent d’ailleurs quelques similitudes rythmiques. Cette techno survitaminée est abandonnée pour l’ultime ‘aisatsana [102]’, sur lequel Richard D. James montre son amour immodéré pour les compositions classiques, en particulier celles d’Erik Satie: des oiseaux qui gazouillent au loin, un piano solitaire, tout cela est très simple et répétitif mais plutôt efficace après une heure particulièrement agitée. Une heure qui prouve, s’il était besoin, qu’Aphex Twin est toujours bien installé en haut, tout en haut de la pyramide électro.

‘minipops 67 [120.2][source field mix]’, ‘XMAS_EVET10 [120][thanaton3 mix]’

À lire ou écouter également:

,

2 réponses à Aphex Twin – ‘Syro’

  1. petersteele 25 septembre 2014 à 13 h 07 min #

    Pourquoi toute la presse musicale (enfin du moins celle que je lis) explique que ça fait 13 ans qu’il n’a pas sorti d’album ? chosen lord en 2006 est maudit ? si on en parle il se passe quelque chose ? ou alors c’est un choix très procédurier qui, à partir du moment ou deux morceaux sont crédités AFX, décrète qu’on ne peut pas le prendre en compte? bref je trouve ça surprenant et cette « erreur » a tendance à se diffuser

  2. jean pierre 25 septembre 2014 à 16 h 57 min #

    @peetersteele, oui ce n’est qu’une question de « nom de scène », car tu peux aussi regarder du côté de The Tuss qui a sortit son ep en 2007.
    Donc la presse n’a pas tord mais c’est un raccourci assez rapide.

Laisser un commentaire