Animal Collective – « Fall Be Kind »

anim180Ep
(Domino)
23/11/2009
Indie expéri-mental

Quand on approche de la fin d’une bonne année de merde, pourquoi ne pas la clôturer aussi bien qu’on l’a commencée? C’est ce que propose Animal Collective avec le Ep « Fall Be Kind » et ses cinq titres inédits touchés par cette même grâce qui planait déjà en janvier dernier au-dessus de « Merriweather Post Pavillon« , certainement un des albums à retenir de ces douze derniers mois. Alors, la crise économique n’était que supposition, la grippe A était réservée à cette seule science-fiction qui nous représentait tous avec une queue en tire-bouchon, le vol Air France Rio-Paris n’avait pas encore offert aux médias son mystérieux plongeon… Difficile avec tout ça de se souvenir des espoirs prédits alors que résonnaient « My Girls » ou « In The Flowers ». Il ne suffit donc que la demi-heure de « Fall Be Kind » à Animal Collective pour alléger une année morose qui aura tout altéré sauf l’imagination débordante des new yorkais. Car pour planer, le trio plane… « Graze » ouvre le bal en flirtant avec l’ésotérique jusqu’à se laisser entraîner par une flûte invitant à une danse folklorique moyenâgeuse. Logique transition vers un « What Would I Want? Sky » tout aussi culotté puisqu’il contient le premier sample officiel de Grateful Dead, ici poussé jusqu’à devenir la pièce maîtresse du morceau autour duquel Animal Collective brode pour en faire un des plus accessibles et réussis de son entière discographie. Passé le vocal « Bleeding » à l’approche mélodique qui aurait pu l’inviter au sein du dernier album, « On a Highway » y aurait également mérité sa présence, pour ses mélodies également, mais aussi pour ses percussions mystico psychédéliques. Enfin, l’autre gros morceau de cet Ep n’est autre que les sept minutes du final « I Think I Can » très représentatives de la méthode Animal Collective qui sonne ici comme un Battles privé de guitare: séquences, percussions, mélodies entêtantes, voix obsédantes provoquent l’effet de transe et donnent le tournis. À la fois prévisible et risqué, « Fall Be Kind » souligne d’un trait franc la force d’un groupe impossible à plagier, et qui cultive plus que jamais son atypisme sans tomber dans l’inaudible. Aussi indispensable que le reste.

En écoute:

Achetez sur:
itunes28

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire