Zucchini Drive – « Being Kurtwood »

Being Kurtwood[Album]
06/03/2006
(2nd Rec/La Baleine)

Certains acteurs de la scène hip hop underground sont décidemment incontrôlables, capables de se décupler, de faire tomber les frontières, et de trouver le temps de pondre un des albums les plus intéressants du moment alors que l’actualité de leurs groupes respectifs reste foisonnante. C’est le cas de Siaz, des belges de Cavemen Speak, et de Marcus, des suédois de Stacs Of Stamina, tous deux réunis sous l’entité Zucchini Drive et un premier album « Being Kurtwood » à sortir sur 2nd Records. Pourtant, n’allez surtout pas croire que ce nouveau projet n’est qu’une simple récréation pour ces deux énergumènes assoiffés. Loin d’avoir été composé à la va vite, le duo s’est plutôt accordé quelques mois histoire d’affiner au maximum, musicalement et lyriquement parlant, cet opus marqué avant tout par une armada d’invités prestigieux, issus des scènes rock indépendant et electronica

Ainsi, inévitablement, « Being Kurtwood » est un album hip hop fortement marqué par des productions aux accents rock, en totale adéquation aux flows complets et souvent chantés des deux principaux protagonistes. « Painting Things In Harsh Colours », qui lance les hostilités, est par exemple appuyé par la contribution de Giardini Di Miro, excellent groupe italien de post rock, qui offre ici généreusement au duo quelques belles notes de guitare, et une ambiance un brin mélancolique, encore plus palpable sur « Sombre City », produit et emmené par la voix envoûtante de Markus Acher de Notwist. L’electro reprend alors le dessus avec un « Easy Tiger » feat Bleubird, premier single de cet opus, produit par Lord Grunge de Grand Buffet avant que Lauri offre à Zucchini Drive le morceau le plus barré du disque (« 1000 Streats Beneath The Sky »). La suite sera un brin plus calme et profonde, mais toute aussi intéressante, avec les contributions de Styrofoam (« Vagabondage »), Pilot Balloon (le sublime « Earth To Kurtwood »), B.Fleishchmann (« Banned From Poland »), Alias (« Bonafield Gambler ») et Populous (« Good Music & Indian Food »)

Habitués à des productions assez cheap car très underground de la part de Cavemen Speak, et déçus du dernier album eurocrunk de Stacs Of Stamina, nous étions bien loin de parier sur un tel sans faute de la part de Siaz et Marcus Graap. « Being Kurtwood » est un disque totalement indispensable, dont chacun des dix titres, pourtant très variés, contribue à l’homogénéité du tout. Zucchini Drive, voilà désormais un nom à retenir et à cautionner les yeux fermés. Ce ne sera pas faute de vous l’avoir dit..

En écoute

1. Sombre City     

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire