Zion I – « Deep Water Slang V2.0 »

Deep Water Slang V2.0[Album]
01/04/2003
(Raptivism/Import)

Après un premier album « Mind Over Matter » salué pour son originalité, Zion I revient en 2003 nous présenter « Deep Water Slang », second opus à l’accomplissement rare pour un deuxième essai

Car si l’ensemble reste assez classique, voir dans la mouvance actuelle pour certains morceaux, c’est dans le détail qu’apparaissent ces petits plus qui font la différence. Tout d’abord, les changements d’ambiance ou breaks bien sentis sur la plupart des titres, puis l’apport d’une inspiration élargie par rapport au premier opus, dont l’ampleur nous surprend comme à l’écoute de « Finger Paint » où le refrain chanté de Susie Suk déconcertera les habitués du style refrain+chanteuse=R’N’B, ou le magnifiquement jazzy « Flow » en featuring avec The Grouch aux changements de rythmes parfaitement maîtrisés. « Sorry », malgré une boucle facile, nous emmène dans un univers apaisant avant que « Mind Blow » fasse bouger nos têtes pour une escapade drum’n’bass des plus plaisantes. Du côté des invités, saluons la présence de Pep Love, Aceyalone, Dust, Deuce Eclipse, Goapele en plus des deux précités

Vous l’aurez compris, même si nous n’avons choisi de mettre en lumière que quelques morceaux, c’est l’album dans son ensemble qui est une réussite et qui nous apparaît comme une des meilleures surprises de ce printemps. Prenant à contre-pied ceux qui l’attendaient dans un registre proche de « Mind Over Matter », Zion I signe une des créations les plus originales du moment n’ayant pas peur de mélanger les genres et les styles d’instrus. L’hétéroclisme et le sens artistique parfaitement mis en pratique pour un achat indispensable.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire