Zenzile – « Totem »

Totem[Album]
22/10/2002
(Small Axe/Tripsichord)

Deux albums et quelques maxis, Zenzile ne fait pas partie de ces groupes inactifs qui repointent le bout du nez tous les deux ans. Leur créativité étant au plus haut, elle donne naissance à un nouveau « Totem » qui prouve une nouvelle fois leur évolution vers une musique toujours teintée dub, mais de plus en plus mature et personnelle

Si « Pandora S Box » ouvre ce nouvel opus dans une ambiance qui ne nous est pas inconnue de par sa ligne de basse simple mais hyper efficace sur une rythmique on ne peut plus épurée, le beau et reposant « Smell The Roses » nous fait découvrir un Zenzile plus novateur. En effet, le morceau évolue dans un univers mélancolique ou machines et cuivres amènent une atmosphère posée et mélancolique appuyée par l’intervention émouvante de Jamika. On y remarque également une touche expérimentale lorsque le combo joue avec les harmoniques saturées. La touche reggae des angevins revient ensuite au galop sur « Morning Daylight » avant de laisser la place aux influences electros de « Open » proches de ce qu’on pouvait entendre sur le dernier long format d’Ez3kiel. Ce « Totem » se poursuit sur un « Anti Bass Neighborhood » empirique à la rythmique lourde et marquée à laquelle les cuivres donnent un aspect solennel. Jamika réapparaît sur « Change », qui prouve qu’elle semble désormais se fondre au mieux dans l’univers musical de Zenzile, et chauffe la place à Jean de Mei Tei Sho qui sur un « Axis Of Evil » guerrier, est loin d’assombrir l’affaire. Entre temps, le groupe nous propose un exercice de mixage sur « Close » à la rythmique volontairement saturée. La dernière ligne droite de ce joyau se veut dub ambiant avec « Western Addict », étonnement acoustique sur « She Landed Here (du jamais vu chez les angevins!!!) et hypnotique et massive sur un « Lacrima » parfait dans son rôle de cloture

Sans toutefois proposer un visage radicalement différent, Zenzile semble, avec ce nouvel et troisième essai discographique, approfondir son style en apportant des variantes non négligeables par rapport aux albums précédents. Signe évident de maturité, cela permet au groupe de fortement fidéliser ses adeptes et de s’imposer comme une référence digne de ce nom. Avec cette touche ambiant plus marquée qu’à l’accoutumée appuyée par de douces mélodies, Zenzile fait mouche. Touché.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire