Zentone – « Zenzile Meets High Tone »

Zenzile Meets High Tone[Album]
28/08/2006
(Jarring Effects/Pias)

De la scène dub française, un peu plus posée que par le passé, Zenzile et High Tone en sont sans contestation les deux meilleurs représentants. Angevins et lyonnais se partagent ce règne qu’ils ont construit, chacun, tout au long de leur carrière et discographie, à coups d’albums toujours incontournables et de fructueuses collaborations (« -tone » pour High Tone », « +1 » pour Zenzile). Cette ouverture d’esprit, ce respect mutuel préféré à une compétition malsaine, ne pouvait mieux proposer: un Zentone faisant suite à une tournée commune, et bien à la hauteur des plus folles espérances

Le concept est simple: les deux formations s’accordent et donnent naissance à dix titres composés collectivement, mixés séparément, dix lourds brûlot dub comme rarement il en a résonné en France, soulignant une maturité respective finalement indispensable à ce genre de projet. Car il ne fait pas de doute que les Zenzile et High Tone, enrichis de toutes les expériences que peut offrir une décennie de musique, n’auraient pu proposer mieux avant. C’est en tous les cas l’impression qui se dégage quand vrombissent les excellentissimes « The Source », « Zentown », et « Crash Test » faisant progressivement monter la pression et se rapprochant plutôt de la patte angevine. Mais High Tone n’en est pas pour autant discret: le steppa « Pulse Weed », l’oriental « The Drop », mais surtout « Dub Invaders », outre ce mélodica imprégné de Zenzile, rétablit la balance avec ces samples et notes de guitare bien encrés dans le Rhône. Puis soudain, avec l’expérimental ambiant « Breathe », le plus vindicatif « Deeper », ou ce « Wide Screen » final rappelant le downtempo des premiers Amon Tobin, ces insolents génies brouillent les pistes en s’aventurant sur un terrain jusque-là inconnu. C’est toute la force de ce Zentone, équilibré, cohérent, et fier de son identité si forte

Il faudra en revanche faire une double acquisition si vous en voulez l’intégralité. Chaque titre a en effet fait l’objet d’un mix différent réalisé par chacun des deux groupes, l’un trouvant sa place sur le CD tandis que sa réciproque se retrouve sur le vinyl… Et que ceux qui préfèrent faire le choix de l’économie se préparent à s’arracher quelques cheveux, car les deux disques sont aussi différents qu’intéressants. On frôle même l’exercice de style! Comment les groupes ont-il pu parvenir à des résultats parfois si éloignés avec la même matière de base? On revient donc là à la source même du dub où la déconstruction et l’imagination du producteur permettent une infinie possibilité de versions. High Tone et Zenzile en font ici la preuve avec maestria, s’octroyant même le luxe d’être immédiatement reconnaissable… Quiconque connaît un minimum l’univers des deux groupes ne peut en effet guère se tromper sur l’origine de tel ou tel morceau. Du travail d’orfèvre

En écoute

1. The Source     
2. Organ Gift     
Visiter le site Zentone ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire