Yppah – « Eighty One »

yppah180Album
(Ninja Tune)
02/04/2012
Downtempo

Porté par une certaine fraicheur en 2006, alors qu’il sortait un premier album d’une electro downtempo pourtant peu révolutionnaire, Yppah n’a pas réussi à convaincre les derniers sceptiques trois ans plus tard avec « They Know What Ghost Know« . Peinant à se renouveler et à se distinguer d’un genre qui a fait couler des milliers de litres d’encre à chronique pendant une grosse poignée d’années, le texan présentait alors trop peu de bons arguments pour nous décider à mettre en marche avec un certain enthousiasme la machine à remonter le temps. Alors que sort « Eighty One », son nouvel album, il faut bien avouer qu’on ne déborde toujours pas d’envie. Après tout, bien qu’on l’entende ici faire face à ses ainés avec beaucoup de brio (« Three Portraits »), que pourrait bien avoir à offrir Joe Corrales Jr que tous ceux qui ont tenté d’égaler Dj Shadow et Bonobo dans les années 2000 ne sont jamais parvenus à faire? Soyons clairs: pas grand chose (« D.Song »), si ce n’est ses habituelles guitares très My Bloody Valentine (« Paper Knife »). C’est donc en occultant totalement le passé, en refusant les comparaisons faciles qui nous ouvrent pourtant grand les bras, qu’il faut se lancer dans ces onze titres pour tenter de les apprécier au mieux. Mais n’en concluez pas pour autant qu’écouter « Eighty One » relève du calvaire, loin de là. Yppah possède en effet assez de talent pour susciter l’intérêt via des productions à la fois riches, agréables et mélancoliques (« R.Mullen », « Happy To See You »), comme lorsqu’il convoque au même moment quelques relents d’Anticon et de Boards Of Canada (« Blue Schwinn », « Film Burn »). Peut être la conséquence, au même titre que les fines touches bass music de « Never Mess With Sunday », d’un récent déménagement en Californie qui lui aurait sensiblement oxygéné l’esprit. Un changement malheureusement trop peu significatif pour qu’on en ressente un impact assez fort sur sa musique.

En écoute

itunes53

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire