Young James Long – « You Ain’t Know The Man »

You Ain't Know The Man[Maxi]
12/02/2007
(Southern/Differ Ant)

Ils n’avaient pas vraiment annoncé leur venue. Les trois cowboys qui forment Young James Long sont arrivés en ville au galop, vêtus de leur perfecto, ont laissé leurs chevaux devant votre disquaire pour y déposer ce « You Ain’t Know The Man », première livraison depuis la création du groupe en 2003 après un départ plutôt laborieux. Avec l’improvisation comme cheval de bataille, le trio de base ne tarda pourtant pas à toucher terre, Taz Bentley (batteur de Reverend Horton Heat entre autres) n’étant finalement pas trop chaud pour ce pari, et Kirkland James (Tenderloin) étant à moitié sourd. Pourtant les rares sessions qui allaient faire office d’étincelle laissèrent de bons souvenirs à ce dernier ainsi qu’à PW Long (Mule), et les deux firent appel à un autre batteur, Taylor Young (Polyphonic Spree, Young Heart Attack) pas beaucoup plus adepte de l’improvisation. Et, chanceux qu’il a été, les deux compères originels ont finalement été incapables de ressortir les idées d’antan de leurs instruments. Retour aux écuries donc, et les trois se laissent imprégner par l’ambiance texane, composent pour parvenir à ce « You Ain’t Know The Man », très court (cinq morceaux en sept minutes), marqué par un rock crade, bluesy, rock n’roll, noisy et énergique, délivrant quelques très bons titres pouvant rappeler, aux plus jeunes, Jon Spencer Blues Explosion par certains côtés (« In The Moanin' ») tandis que les aînés y trouveront sans aucun doute une pluie d’influences. Tout cela était pourtant trop simple: le trio finira par se séparer, pour se reformer, remonter en selle, et balancer son rock finalement non improvisé. Comme un épisode inédit de Santa Barbara..

Ecoutez un extrait ici

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire