Young Fathers – « Tape One »

yf180Album
(Anticon)
14/01/2013
Hip hop

Un label, ou l’occasion de repartir de zéro pour définitivement sortir du cercle des intimes. C’est un peu la destinée qu’est en train de connaitre Young Fathers, un trio hip hop écossais qui a d’abord proposé ce « Tape One » au téléchargement gratuit en 2011, avant qu’Anticon lui mette le grappin dessus pour le ressortir officiellement en ce début 2013, comme si de rien était: ni plus ni moins une preuve que le groupe a ce petit quelque chose de spécial, comme une originalité conservatrice qui le sauve du cercle vicieux des modes et des tendances. Ce n’est pas la première fois que la maison californienne jette une oreille sur les iles Britanniques. Avant Young Fathers, SJ Esau et Bracken avaient déjà bénéficié de sa curiosité, de son réflexe de toujours s’éloigner des sentiers battus: un réflexe qui semble retrouver toute sa vigueur tant il parait évident que ces trois là ont tout le potentiel pour incarner le futur du label. Parce que, fort de ses diverses origines (les sonorités africaines de « Sister »), de sa grande connaissance du genre, et de son bon goût (le son analogique de la production), le trio arrive ici à proposer un hip hop à la fois respectueux de ses aînés, mais également assez novateur pour sonner frais à une époque ou on pensait qu’il aurait déjà tout dit (l’excellent et très efficace « Remains »). Ainsi, innocemment ou non, Young Fathers couvre un large spectre du genre en convoquant à la fois des influences classiques, et d’autres plus avant gardistes (Shabazz Palaces, Spoek Mathambo) débordant parfois vers d’autres univers, comme celui d’Animal Collective brièvement rencontré sur « Deadline ». A mille lieux de l’egotrip puant et des caricatures risibles, ces seulement huit titres donnent clairement envie d’explorer un peu plus profondément encore l’univers captivant d’un groupe venu de nulle part mais doté d’un potentiel qui pourrait le catapulter très loin. Vite, la suite…

itunes2

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Young Fathers – « Tape One »

  1. dkm 12 janvier 2013 à 23 h 48 min #

    Cet album tue…!

Laisser un commentaire