You Freud, Me Jane – « Five Sex Events »

you180Mini album
(Les Disques du Hangar 221)
09/2012
Noise rock

Au rayon découverte, les lorrains de You Freud, Me Jane annoncent la couleur, clament haut et fort attendre un revival noise pour enfin être entendus et reconnus. Entendus,  ils le seront sans aucun doute tant c’est le mors aux dents et la bave aux lèvres que le groupe ravive la flamme de la noise pure et dure, bruitiste, répétitive, enragée sur « Five Sex Events », un mini album sans concession et bien senti. Digne héritier de ses ainés Condense et autres Shellac, le combo affiche une volonté d’en découdre dès l’ouverture « Dry Of Me ». Et bien que les lyrics annoncent « This is a test…« , le résultat est loin d’être un coup d’essai tant le midtempo, les riffs de guitares acérés, et les répétitions hypnotiques captivent l’auditoire avec brio, en toute constance et cohérence. L’ambiance est vive et engagée, les lignes mélodiques envoutantes, les chants se percutent, se répondent, et s’envolent par dessus des rythmiques sèches, une basse lourde et des guitares tranchantes. « Rauchy Dancing » et le dévastateur « Carradine » sont d’ailleurs autant de preuves que le groupe maîtrise ses instruments autant que ses compositions. Enfin, « Belly Reef » conclut ce disque avec une verve dévastatrice qui fond au fil d’un ralentissement rythmique, tel le dernier souffle d’un engagement physique total. Les nancéens de You Freud, Me Jane frappent donc juste, nous aspirent dans un chaos sonore bien ficelé, et risquent ainsi de conquérir rapidement les amoureux de noise old school – brute et directe – autant que les acharnés de sons carnassiers.

Album disponible en vinyl et digital ici.

En écoute intégrale


À lire ou écouter également:

,

3 réponses à You Freud, Me Jane – « Five Sex Events »

  1. Leeranaldo 5 octobre 2012 à 8 h 28 min #

    De très bonnes instrus, et effectivement l’ombre d’Albini (producteur) plane sur les micros instruments, notamment pour la batterie. Malheureusement l’ombre d’Albini (chanteur) plane aussi sur le micro chant, à moins que ce soit Guy Picciotto ? Bref les cris mourants sont vite lassants à mon goût et desservent globalement la partie instrumentale, très réussie elle. Mais c’est personnel, et d’autres aimeront.
    Belly Reef sort du lot, avec une bonne alchimie musique/chant du début et l’évolution de l’instru sur la fin, qui confirme ma première impression : avant Albini, j’avais pensé à The Conformists.

    http://www.youtube.com/watch?v=zUz5WNHirbw
    (The Conformists, Swim Home)

  2. rity 6 octobre 2012 à 14 h 56 min #

    Je te rejoins sur les ombres Albini, Picciotto, Conformists mais je trouve que ce groupe possede un potentiel à creuser. Laissons leur le temps de s’affirmer, tu ne crois pas ?
    Amities
    Rity

    • Leeranaldo 7 octobre 2012 à 8 h 46 min #

      « (…) mais je trouve que ce groupe possede un potentiel à creuser. »

      Je ne dis pas autre chose, même si mon commentaire insiste peut-être trop sur ma perception négative du chant.
      De toute façon le noise rock est un courant ultra minoritaire et tout effort en ce sens doit être encouragé. D’autant qu’effectivement, le potentiel de You Freud, Me Jane est indé-niable (ha ha !).

      En passant, bravo pour ta chronique très bien écrite, Rity.

Laisser un commentaire