Yeti Lane – ‘L’Aurore’

Album / Clapping Music – Sonic Cathedral / 04.03.2016
Pop psychédélique

Yeti Lane aime prendre son temps. Au moment ou l’on découvre ‘L’Aurore’, son troisième album en sept ans, on renoue avec le duo, tout soucieux de donner plus de hauteur à son psychédélisme, avec l’ambition de le rendre plus personnel à chaque étape.

Au cours de ‘The Echo Show‘, leur album précédent, Charlie Boyer et Cédric Benyoucef nous entraînaient dans un labyrinthe d’effets, de textures et d’influences. Shoegaze, krautrock et pop s’entrechoquaient au fil de morceaux confectionnés en sous-main par deux hémisphères savants et méticuleux, occupés à tenir en bride le déroulé et la structure de leurs petits châteaux de cartes.

Avec ‘L’Aurore’, Yeti Lane a laissé plus de place à l’imprévu, à des chemins incertains, pour finalement conduire sa musique vers des terres plus arides, plus près d’une définition historique du psychédélisme. Construite auprès de grandes figures perchées entre les deux rives de ce canal, la musique de ce nouvel album envoie même des clins d’œil à Black Sabbath (le début de ‘Acide Amer’), Spacemen 3 et aux errances chargées de sable de Kyuss.

Loin d’y perdre au change, le duo s’abreuve avec malice de cette matière brute, pour mieux se l’approprier par le biais d’un chant en français presque total, et d’un souci du détail qui donne à la rugosité première de l’ensemble des allures enchanteresses. En deux mots (les leurs) : délicat et exquis.

‘Delicat’, ‘Good Word’s Gone’, ‘Acide Amer’, ‘Cristal Sky’

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire