Yellow Ostrich – « Ghost Ep »

yellow180Ep
(Barsuk)
22/10/2012
Indie pop

A peine nous sommes nous remis de la claque infligée par « Strange Land« , son deuxième opus sorti en mars dernier, que Yellow Ostrich revient déjà en proposer une suite avec « Ghost »: un Ep uniquement disponible en vinyle et digitale, dont les six titres semblent avoir été couchés sur bande au même moment que l’album (« Here Today »), et qui voit le jour au moment même ou le combo s’embarque dans une tournée américaine. On y retrouve tout ce qui avait déjà fait le charme de Alex Schaaf et ses compères il y a un peu plus de six mois: une sensibilité à fleur de peau qui fait se dresser les poils (« Ghost »), ainsi qu’une approche mélodique mélancolique dont la beauté des notes vous happe littéralement. Complexe bien que souvent épuré, Yellow Ostrich prend un malin plaisir à multiplier et superposer les rythmes (« Won’t Fade Away »), à dévoiler aussi des arrangements indispensables à sa pop, toujours assez discrets pour ne jamais rendre ses compositions indigestes. Ainsi, quelques subtils claviers viennent contribuer à la tension ambiante, celle qui a patiemment attendu l’excellent « Chills » – quatrième piste du maxi – pour laisser sa pop s’extravertir et gagner en force. Une bonne idée d’avoir invité ce morceau au tracklisting tant « USA » et « Already Gone » – les deux morceaux de clôture – renouent avec la morosité de l’entame, laissant quelques-uns en conclure à un manque de diversité, quand les autres n’y verront qu’une éclatante beauté. De fait, si « Ghost Ep » n’a peut être pas lieu de vivre seul, il ne fait que prolonger notre passionnante histoire d’amour avec Yellow Ostrich, celle ressentie dès « The Mistress » et pleinement vécue avec « Strange Land ».

itunes34

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire