Yeasayer – ‘Amen & Goodbye’

Album / Mute / 01.04.2016
Pop psyché expérimentale

Même si, depuis ses débuts au milieu des années 2000, Yeasayer a toujours été considéré – à juste titre – comme l’un des groupes phares du renouveau pop expérimental initié par la scène new-yorkaise de l’époque (MGMT, TV On The Radio, Grizzly Bear, Animal Collective… pour ne citer qu’eux), il n’a jamais connu pareil succès. Soutenu par la critique et un public plutôt averti, le trio s’est toujours contenté de suivre innocemment son chemin, sans se soucier des attentes : une méthode qui, sur le long terme, s’est révélée être une force, constatée à chaque étape discographique. ‘Amen & Goodbye’, enregistré avec Joey Waronker (Atoms For Peace, Beck) au studio Outlier Inn de New York, ne déroge pas à la règle. Yeasayer y délaisse les tentatives RnB et électro de ‘Fragrant World‘ (2012) afin de renouer avec le psychédélisme de ses débuts.

Si, avec ses harmonies vocales, le morceau d’ouverture ‘Daughters Of Cain’ tendrait à sonner comme du Pink Floyd (voire du Beach Boys), la patte Yeasayer reprend tous ses droits dès ‘I Am Chemistry’, probablement le morceau reflétant le mieux la bizarrerie pop bien connue des new-yorkais. Le groupe, sans pareil quand il s’agit d’accoucher de tubes aussi ludiques qu’étranges (‘Silly Me’, ‘Dead Sea Scrolls’), montre une fois de plus qu’il ne manque pas d’audace et de profondeur en proposant à la fois des compositions apaisantes (le magnifique ‘Prophecy Gun’) et bien plus sombres (‘Divine Simulacrum’). Les voix de Chris Keating et Anand Wilder contribuent comme toujours à la diversité musicale du groupe, et font de ce ‘Amen & Goodbye’ un disque à classer entre ‘All Hour Cymbals’ – pour son coté tribal et ses textures de sons psychés – et ‘Odd Blood’ pour son écriture plus pop que jamais.

Tout aussi intéressant et passionnant que ses prédécesseurs, ce nouvel album de Yeasayer confirme tous les espoirs placés en lui depuis dix ans, mais aussi tout le bien que l’on pense de ce groupe qui mérite tant à être connu. Espérons qu’un public plus large puisse le découvrir avant que le rideau ne se baisse. Des fois que ‘Amen & Goodbye’ soit définitivement un titre évocateur…

‘I Am Chemistry’, ‘Silly Me’, ‘Dead Sea Scrolls’, ‘Prophecy Gun’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire