Wires Under Tension – « Replicant »

wires180Album
(Western Vinyl)
13/11/2012
Post rock organique

En 2010, le multi instrumentiste Christopher Tignor et le batteur Theo Metz ont eu la bonne idée de s’extirper de leur groupe Slow Six pour pondre « Light Science », un premier album post rock de Wires Under Tension, impressionnant d’idées pour répondre à son ambition de rabibocher musiques classique et populaire. Bien qu’aventureux, le duo parvenait néanmoins à se rendre accessible, même auprès d’oreilles novices en expérimentations musicales. Deux ans plus tard, le constat est le même, mais le concept différent: « Replicant » s’inspire, lui, des compositions de piano de Conlon Nancarrow, du roman de science fiction « Les Androïdes Rêvent-Ils de Moutons Electriques » de Philip K.Dick, tout comme de « Blade Runner », son adaptation cinématographique. De quoi faire rapidement tourner les talons de ceux qui n’envisagent pas à ce point le côté cérébral de la musique, alors que ces sept titres sont finalement une belle démonstration de ce qu’il est possible de faire quand on possède la matière nécessaire à la mise en forme d’un talent. Ajoutez à cela un fil conducteur pour que l’oeuvre soit d’une infaillible cohérence et, alors, Wires Under Tension peut être jugé à sa juste valeur: celle de très bons musiciens qui, une fois une telle richesse percée et mise à nu, rappellent une nouvelle fois quelques-uns de leurs monstrueux ainés (Tortoise par exemple) qui, comme eux, ont la – fâcheuse ou jouissive, c’est selon – tendance à faire compliqué plutôt que simple. Au même titre que certains consomment la musique le plus passivement du monde, Tignor et Metz en produisent une autre qui, si elle demande incontestablement plus d’efforts à l’auditeur, tire d’autres ficelles émotionnelles qu’il est toujours plaisant et régénérant de découvrir. A l’image de « The Light Behind Your Light Is Changing », sans conteste le meilleur argument de ce disque, Wires Under Tension invite au voyage et déboussole.

itunes7

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Wires Under Tension – « Replicant »

  1. Emil 15 mars 2013 à 15 h 55 min #

    C’est bon ça ! C’est vraiment surprenant, je pensais pas que disque \post-rock\ pouvait faire ça en 2013 ! chapeau le groupe, et merci d’en parler !

Laisser un commentaire