Will Stratton – « Post Empire »

will180Album
(Talitres)
16/04/2012
Folk

Ceux qui n’ont jamais senti la plénitude monter lorsque, au pied des montagnes, le ciel s’ouvre, le soleil réchauffe l’eau du lac sur le chant des faucons, peuvent passer leur chemin. Pour les autres, en revanche, « Post Empire » fera office de gracieuse bande sonore. Même si, ces dernières années, on n’en finit plus de réécouter et de redécouvrir une folk pour chemise de bucheron et grands voyageurs, le nouvel album de Will Stratton doit-il pour autant payer les pots cassés de cette abondance? Touchante parce qu’elle a pris le temps de s’imprégner des vibrations de la nature, cette œuvre est un geste, un son, une invitation à suivre ce bon vieux Will dans ses méditations solitaires. Et soudain, si on prend le temps de le rejoindre, on n’est plus seul. Qu’importe la durée du voyage, seuls comptent les pas qui nous dirigent inévitablement au loin, vers ces montagnes. Question: fallait-il qu’ils soient aussi extrêmes? Oui, car il est nécessaire de démontrer que les œuvres peuvent encore être l’équivalent d’un véritable espace public en englobant l’air, la terre et le ciel. Et d’autres choses encore qui permettent d’écouter « Post Empire » de jour comme de nuit, de parader dans l’obscurité comme dans les cercles de lumière, comme si la pluie et le soleil jouaient à cache-cache. On en est désormais certains, Will Stratton est un génie de la folk, abstraite et atmosphérique. Immersion garantie.

En écoute

En écoute intégrale

itunes18

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire