Wilco – « Sky Blue Sky »

Sky Blue Sky[Album]
14/05/2007
(Nonesuch/Warner)

Depuis qu’il existe, et tout au long de sa discographie ponctuée d’une quasi dizaine d’albums, Wilco aura traversé bien des orages, qu’il s’agisse de changements de label ou de line up, ou de problèmes personnels touchant quelques-uns des musiciens, entre autres. Heureusement, entre temps, le combo de Chicago aura eu quelques retours de sa persévérance à braver les tempêtes, se sera vu attribuer quelques disques d’or, et se sera fait une solide réputation de groupe de scène

La raison, il faut sûrement aussi aller la chercher dans une constante remise en question, comme l’illustre chacun des albums que le groupe ait sortis. D’abord country rock sur « A.M. », puis psyche-pop-soul sur « Being There », il aura toujours su évoluer jusqu’à son penchant plus expérimental amené surtout par Jim O’Rourke, et se fera particulièrement remarquer grâce à ses derniers essais (« Yankee Hotel Foxtrot », « A Ghost Is Born »). Mais c’est depuis ce live enregistré chez eux dans l’Illinois, sorti l’an passé, que tout semble aller pour le mieux pour Wilco, Jeff Tweedy tenant plus que jamais la barre, et semblant n’avoir jamais été autant satisfait des musiciens qui l’entourent désormais

C’est certainement pour cette raison que « Sky Blue Sky » s’intitule ainsi, mais aussi que ses douze morceaux ont été enregistrés plus collectivement que jamais. Comme à son habitude, Wilco ne se répète pas, se montre cette fois beaucoup moins aventureux, complexe et expérimental, laisse la part belle aux guitares (l’investissement de Nels Cline, apprécié en tournée, n’y est certainement pas pour rien), lorgne vers le rock seventies au point de sonner parfois comme un jam band, riffs et solos à l’appui (« Impossible Germany », « You Are My Face »), tout en se permettant ici ou là d’emprunter le groove de la soul (« Shake It Off », Side With The Seeds », « Hate It Here »). Si les paroles de Tweedy semblent donc ne pas avoir été cette fois le leitmotiv principal de cet album, il sait pourtant rappeler leur grande qualité lors de somptueuses ballades folk, comme l’excellente « Please Be Patient With Me »

Mais c’est avant tout le souvenir d’une pop langoureuse et classieuse qui persiste une fois ce « Sky Blue Sky » achevé. Wilco sonne désormais comme un groupe totalement équilibré, à l’horizon dégagé, devant autant au talent de Jeff Tweedy qu’au touché de Nels Cline. Les fans de longue date ne seront donc en aucun cas dépaysés, y verront même comme une évidence, tandis que les autres pourraient bien tomber définitivement sous le charme des douces caresses de ces chicagoans..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire