White Denim – « Workout Holiday »

Workout Holiday[Album]
30/06/2008
(Full Time Hobby/Pias)

Tout droit venu du Texas, White Denim est de ces groupes qui forment et consolident la génération montante du rock. Formé en 2006, le trio sort son premier maxi un an plus tard, laisse découvrir pour l’occasion un blues rock psyché fort en goût qu’on retrouvera dans la lancée sur un deuxième disque uniquement disponible sur ses concerts. Du moins jusqu’à ce que le tout jeune label RCRD LBL ne mette le grappin dessus, et lui fasse réenregistrer quelques morceaux en vue d’un nouvel Ep. White Denim, fort de quelques récompenses et passages remarqués dans des festivals influents, se sent alors pousser des ailes et accepte la proposition du label Full Time Hobby (The Hold Steady, Malcolm Middleton, Tunng) pour squatter aussi les bacs des disquaires européens. La machine est lancée

Les éternels fouineurs, pour qui White Denim n’est plus un secret depuis longtemps, afficheront donc un sourire en coin quand on viendra à parler de ce « Workout Holiday » au sein duquel on retrouve l’intégralité des premiers maxis. Au mieux, ils se pencheront dessus pour la poignée d’inédits rajoutée pour l’occasion. Les autres partageront alors leur enthousiasme, et incluront ce groupe texan parmi leurs plus belles découvertes de ces derniers mois. Car le trio sait y faire, bien assis qu’il est sur l’expérience antérieure de ses membres au sein de groupes punk, en se permettant moults libertés et écarts dans lesquels il trouve incontestablement toute son originalité. Ainsi, new wave, country, prog, pop, et pointes electro discrètes, tissent cette toile qui n’attend plus que ses proies

Car « Workout Holiday » n’est pas à court d’argument. D’une parce que sa production sans fioriture, brute et spontanée comme si ce disque était repiqué d’une cassette, fait mouche quand elle refroidit le plus souvent chez d’autres. De deux parce qu’il contient une palanquée de titres dignes du plus grand intérêt, parmi lesquels « Let’s Talk About It » et « Darkside Computer Mouth » bien armés de leurs relents vieux punk façon The Stooges, le plus pop « Sitting », les sublimes « Heart From All Of Us » et « All You Really Have To Do », ou le post punk tendance de « Don’t Look That Way At It ». Mais ce sont les larges plages instrumentales qui viennent enfoncer le clou et faire disparaître tous doutes quant à la qualité musicale de ce disque. Confirmation sur « Mess Your Hair Up » et « WDA » qui parviennent sans mal à se passer de vocalises..

D’une simplicité apparente mais bourré de structures complexes, ce premier long format de White Denim, enregistré dans une remorque en métal dans les bois environnant Austin, parvient donc admirablement à refléter la personnalité de ses géniteurs, aussi humbles qu’inspirés et excentriques. On entend ici du MC5, du Devo, du Blues Explosion, et du Sonics, tous ces groupes dont on retrouvera certainement encore des traces sur le premier véritable album studio des texans, déjà enregistré et prévu cet été, qui devrait faire office de confirmation attendue

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire