Wavves – ‘V’

Album / Warner / 02.10.2015
Pop punk

I’m not doing anything today, I don’t care what you say‘… Dès les premières paroles de ‘Heavy Meta Detox’, le ton est donné : ‘V’ ne sera pas l’album d’un quelconque début de maturité pour Nathan Williams et sa bande. On pensait le jeune garnement en route pour des morceaux plus longs, plus fouillés, dans la lignée de ceux de ‘Afraid Of Heights‘ qui, dans leurs contours, laissaient déjà s’infiltrer des bribes de changements, symptômes d’une évolution on ne peut plus logique.

Remballez bien vite vos espérances : tout cet échafaudage s’est pété la gueule. Entre temps, une rupture est passée par là, des heures de boisson et de cuites s’y sont engouffrées, et une embrouille avec le label a conclu cette succession de moments pénibles et douloureux pour un Nathan Williams. Le californien est néanmoins resté productif, aux côtés de Cloud Nothings le temps d’un album commun, comme avec son frère pour le compte de son projet pop Spirit Club.

Aujourd’hui, Wavves revient avec un album en forme de douce régression. ‘V’ enjambe son prédécesseur pour se rapprocher au plus vite de ‘King Of The Beach’, de son apologie insouciante de la plage, du soleil et de la fierté d’être un idiot. Des valeurs simples, toutes répétées ici, dans ces petites bulles d’énergie motivées par la peur panique de tomber dans l’ennui, dans la caricature qui vous fait écrire deux fois la même chanson.

De tout cela, on est encore loin tant Wavves refuse de voir plus loin que le morceau suivant. Pas de projection ici : le moyen comme le long terme peuvent bien aller se faire foutre à mesure qu’on les enterre sous de grandes pelletées de refrains et de tubes admirablement torchés en moins de trois minutes. Ilot de préservation au milieu d’un océan de soucis, le groupe trouve sa défense dans la simplicité originelle et un album tendre-amer qui méritent de faire de cet automne votre second été.

‘Heavy Metal Detox’, ‘Pony’, ‘My Head Hurts’, ‘Heart Attack’, ‘Tarantula’

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire