Warsawpack – « Gross Domestic Product »

Gross Domestic Product[Album]
11/09/2002
(G7 Welcoming Committee/Import)

Warsawpack n’est autre qu’un puissant projet musical en provenance d’Ontario. Mélangeant parfaitement des influences jazz, hip hop, rock et funk comme pouvait le faire plus franchement SSL à une époque, le combo met au monde un « Gross Domestic Product » qui risque d’en rallier plus d’un à sa cause puisqu’il séduira sans aucun doute tous les adeptes des styles suscités. Rarement entendue, cette combinaison de styles ne portent encore aucune étiquette sinon celle de l’originalité et de la maturité. Deux éléments indispensables à la réalisation d’une musique de qualité

Warsawpack réussit dés les premières notes de « Year Of The Car Crash » à nous plonger dans le flou, nous pousse à nous interroger sur le style musical pratiqué. Mais devant l’absence de réponse, notre esprit se laisse prendre et guider par la musicalité du morceau naviguant entre jazz/funk épuré dans les compositions, hip hop limite spoken word pour le chant et un tantinet rock dans les sonorités de la rythmique. « Diabolique » prend plus une orientation hip hop avec un chant beaucoup plus accentué dans ce sens même si l’instrumentation reste encore difficile à qualifier, entre jazz avec l’intervention de cuivres et rock pour quelques sursauts guitaristiques. Le Mc montre son ouverture musicale sur « Survive » (dans une même lignée que le précédent) mélangeant flow quasi conventionnel et chant crooné, fait parfois pensé à ses collègues canadiens Buck 65 et Kunga 219 en plus chanté sur le superbe « Attention To Deficit » au groove dévastateur. L’influence spoken word reprend ensuite le dessus sur « State Of Unconsciousness » joué calmement dans un registre dub-hiphop, le funk pointe également le bout du nez sur l’énergique « Friday Night » avant que « Pause Song » ne laisse la voie libre au hip hop instrumental. « Mauser » opte pour un hip hop beaucoup plus rock grâce à l’intervention de guitares saturées sur son refrain, et « Dali » clôturera ce long format sur un hip hop funky reposant après une suite de morceaux un peu plus expérimentaux que les autres

« Gross Domestic Product » fait figure de véritable courant d’air frais de par son approche originale. Surprenant à chaque morceau, il prouve également la capacité d’adaptation du flow hip hop sur des compositions d’horizons divers. Ayant modestement réussi à proposer quelque chose de neuf et créatif, les sept membres de Warsawpack sont dorénavant à surveiller de près car il y a fort à parier qu’ils n’en resteront pas là dans leur recherche musicale. Que ceux qui croient tout connaître de la musique se jettent sur cet album qui leur prouvera qu’ils ont encore beaucoup de choses à découvrir et que la musique au sens large est en constante évolution. Cela nous promet encore de belles surprises..

Ecouter un extrait? Cliquez ici

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire