Wand – ‘Ganglion Reef’

Album / God? Records – Drag City / 01.09.2014
Rock psyché

La brèche étant désormais grande ouverte, la descendance des Ty Segall et consorts n’a pas fini d’alimenter les bacs des disquaires d’albums plus ou moins dispensables, que seuls la crédibilité d’un label et/ou le talent de leurs géniteurs pourront sauver de l’indifférence la plus totale. Heureusement, Wand a ces deux atouts pour lui: un background de musicien qui n’est pas totalement inconnu puisque son chanteur/guitariste Cory Hanson a déjà fait parler de lui via le projet électronique W.H.I.T.E ou collaboré avec Mikal Cronin. Aussi, le quatuor peut se targuer d’une signature sur God? Records qui n’est autre que la petite entreprise de Segall chaperonnée par Drag City. Rien d’étonnant tant, à l’écoute de ‘Ganglion Reef’, Wand partage avec le californien un goût prononcé pour un sludge psyché généreux (‘Send/Receive’, ‘6661’), au point que le disque trouve souvent tout son charme dans la forte densité de ses compositions. Souvent, mais pas toujours. Car quand tout ce petit monde veut bien s’octroyer un peu d’espace pour exprimer d’autres envies, il fait preuve de pas mal d’inspiration (‘Fire On The Mountain’ découpé en trois parties, l’émouvante ballade ‘Growing Up Boys’ ornée de sons électroniques), et plonge son psyché dans une pop sixties du meilleur goût (‘Clearer’, ‘Flying Golem’, ‘Strange Inertia’), littéralement portées par des mélodies fraiches et accrocheuses (‘Broken Candle’), finalement peu étrangères quand on est habitué à se délecter des disques de toute la famille hyperactive du garage californien. De fait, l’écoute passionnée et passionnante de ‘Ganglion Reef’ se révèle vivifiante et communicative tant l’énergie et l’envie déployées ici ne laissent aucun doute quant au plaisir pris par le groupe au moment de l’enfanter. D’autant plus que, fort d’une incontestable maturité, jamais rien ne vient déborder sur sa qualité d’écriture très convaincante, des plus prometteuses pour un premier album.

‘Clearer’, ‘Fire On The Mountain (I-II-III)’, ‘Flying Golem’

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire