Vordul Mega – « Megagraphitti »

Megagraphitti[Album]
19/08/2008
(Green Streets/Import)

Il n’aura pas fallu beaucoup de temps pour que Vordul Mega imite Vast Aire, son alter ego de Cannibal Ox, en sortant lui aussi un nouvel album solo. Attendu avec la même impatience, son penchant plus classique semble plus facile à appréhender par les non-initiés, tout en restant fidèle à un style qui aura conquis les plus exigeants d’entre nous

Preuve immédiate avec « Stay Concious » produit par Zach O, titre dans la plus pure tradition hip hop: un ersatz de sample accompagne un beat lent mais appuyé, qu’une douce mélodie enrobe généreusement. Magnifique de douceur. C’est donc les poils de bras déjà dressés qu’on avance dans ce qui s’annonce comme un coup de maître. Rejoins par Vast Aire sur « AK-47 », les deux MCs sont une nouvelle fois en symbiose complète, sur une version plus « ambiante », plus « futuriste », qui colle parfaitement à leur univers. Ils se retrouvent d’ailleurs sur « In The Mirror », un second titre lui aussi assez classique et tout aussi efficace

Mais une volonté de se mettre en danger apparaît assez vite. Quand Bronze Nazareth lui produit un « Trigganomics » enlevé (avec un sample certes un peu grillé de Ini Kamoze), le Mc répond présent et nous dévoile une palette supplémentaire de son talent. Même chose avec l’inutile et FMisant « Beautiful » de Armyfatigu. On lui préfèrera assez largement le « Keep Living » feat Billy Woods, produit par El-P qui a tout de même le don de sortir du format classique beat/sample, pour ajouter des éléments plus propres à créer un univers sonore original. Encore une réussite. Et puisqu’on parle de producteurs, mention spéciale à Zach O, un nom à retenir, qui produit un deuxième titre (« Megagraphitti ») se chargeant de clôturer magnifiquement le tracklisting. Pour le reste, on demeure en terrain connu: que ce soit sur « Hattori Hanzo » (clin d’oeil à Tarantino dont il est féru) ou « Learn », on retrouve le Vordul Mega du « Revolution Of Yung Havocs » de 2004

Sans vouloir à tous prix comparer les escapades solo des deux anciens Cannibal Ox, on trouvera peut-être celui de Vordul Mega plus compact, plus abouti, même si les sensibilités de chacun peuvent fausser ce jugement. Quoiqu’il en soit, tous deux ont frappé très fort, et nous font languir un peu plus de les retrouver ensemble sur un nouvel opus qui risque d’asseoir définitivement leur statut de leader d’une certaine frange de la scène hip hop. Celle qui suinte encore la créativité et la maîtrise technique, sans aucun compromis

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire