Viet Cong – ‘Cassette’

Mini-album / Mexican Summer / 07.07.2014
Post-Women

Il y a une poignée d’années seulement, Women était un groupe que les mélomanes les plus au fait de l’actualité épiaient sans relâche, jusqu’à ce qu’il passe des pages chroniques à celles des faits divers: pour s’être soi-disant mis sur la gueule sur scène en 2010 avant de prononcer un hiatus aux allures définitives, puis en 2012 avec la triste disparition de son guitariste Christopher Reimer. Pour la première fois depuis, grâce à Viet Cong, on associe de nouveau Women à la musique puisque ce sont Matthew Flegel (basse) et Michael Wallace (batterie) – accompagnés de Scott Munro et Daniel Christiansen – qui tiennent les rennes de ce nouveau projet. Placé sous le signe d’une étonnante cohérence malgré son savant mélange de garage, de psyché, de pop sixties, de post punk, de cold wave (‘Structureless Design’), de gothique aussi (‘Dark Skies’, reprise de Bauhaus à l’appui), Viet Cong tire une multitude de ficelles qui jamais ne viennent compromettre l’étonnant équilibre de ce mini-album, d’abord paru en cassette et uniquement disponible en tournée. Généralement accessible malgré des mélodies et des riffs vulnérables en apparence (‘Throw It Away’, ‘Oxygen Feed’, ‘Static Wall’), ‘Cassette’ donne pourtant l’impression de partir parfois dans tous les sens, sans destination précise, avec pour seule assurance le talent qu’ont ces mecs à toujours retomber sur leurs pattes, y compris quand ils ont délibérément pris pas mal d’altitude. Loin d’être indispensable, cette première pierre de la discographie Viet Cong trouve tout son intérêt dans sa saveur expérimentale, dans la forte personnalité affichée par le groupe, comme dans les nombreuses options qui s’offrent à lui pour se promettre un avenir plein de (bonnes) surprises.

‘Unconscious Melody’, ‘Oxygen Feed’, ‘Static Wall’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire