Venetian Snares – « Cavalcade Of Glee…Poms »

Cavalcade Of Glee...Poms[Album]
07/07/2006
(Planet Mu/La Baleine)

On vous aurait bien dit pour faire de l’esbroufe que chaque nouvelle livraison de Venetian Snares est un événement rare attendu de tous, mais le Canadien qui se cache derrière ce pseudonyme est plutôt du genre prolifique (en règle générale, trois disques par an), la surprise est donc de moindre taille. On vous concèdera même que ce n’est pas toujours évident de suivre la cadence de ses sorties et par conséquent de statuer sur l’évolution éventuelle du bonhomme..

A nouveau paru sur l’exigeant label anglais Planet Mu (µ-ziq, Luke Vibert, dDamage…), ce nouvel opus semble néanmoins faire partie de ses grands crus (sans parler de la pochette qui est de toute beauté!). Vous constaterez tout de même au passage que la tâche du chroniqueur n’est pas facilitée quand l’auteur décrit très explicitement (pour les anglicistes) son travail dans le titre : « Cavalcade Of Glee And Dadaist Happy Hardcore Pom Poms »

Illustration: là où le beatmaker lambda se contenterait largement d’un simple « pom pom tchac », Aaron Funk pour l’Etat Civil préfère compliquer la chose jusqu’à obtenir une sorte de « pom p-p-p-pom tch-crrrrrrrrr bleep bleep crrrrrrrrrr wiiiiiiiiiiiiiz tch-tch-tch-tchaaaaaaaaaaaac. pom ». Ou quelque chose du genre

Vous l’aurez donc compris, l’oeuvre de Venetian Snares nécessite une certaine initiation avant d’être dûment goûtée (commencez peut-être par Massive Attack si vous n’avez jamais écouté de musique « introspective » auparavant). Mais une fois prévenus, rien ne devrait vous empêcher de succomber à cette étrange folie capable d’associer la mélancolie la plus noire à la violence la plus froide, la beauté la plus fascinante à la dissonance la plus bruitiste. « Swindon », « Twirl » ou « Cancel » n’en sont que quelques exemples du plus bel effet parmi les dix titres de cet album

Soyons clairs, vous penserez fatalement à d’autres incontournables du genre (Squarepusher, Amon Tobin, Autechre, Aphex Twin, Daedelus …) et vous n’aurez pas tout à fait tort. Oh, on pourrait bien sûr se lancer dans des débats d’initiés sur les différences forcément fondamentales qui existent entre la drill’n’bass des uns et le, allez au pif, break’n’fast des autres, mais le temps limité de concentration d’un lecteur derrière son écran nous pousse toutefois à simplifier notre argumentaire: cette « Cavalcade… » séduira indubitablement tous les amateurs de ce qu’on appelait naguère l’I.D.M (Intelligent Dance Music). Pour ne pas nous contenter d’un plus trivial: allez-y, c’est de la bombe

Ce nouveau Venetian Snares n’est sans doute pas non plus le premier disque à passer si vous vous retrouvez incrustés à la teuf d’une cousine d’un pote (en tout cas, si vous comptez y être réinvités plus tard). En revanche, il devrait assurément faire son petit effet dans une réunion d’esthètes qui apprécient la musique qui ne se laisse pas aussi facilement aborder. La coquine..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire