Various Artists – « Brazilectro 5 »

Brazilectro 5[Album]
01/06/2003
(Audiopharm/Wagram)

Brazilectro est devenu, au fil des tomes, une série mythique de lounge prestigieuse, idéale à la sortie du club, idéale au petit matin. Hier, on écoutait encore gentiment le volume 4, finalement trop gavant de sucrerie, qu’on laissait même tomber pour écouter le dernier Moodorama. Bref, Audiopharm n’avait sans doute pas assez de prestance marketing pour se permettre de tracklister une lounge si banale/bancale. Il fallait réagir, offrir du sang neuf à l’édition. De sang neuf on ne sera pas déçu car, d’emblé, Brazilectro 5 offre le packaging le plus classieux de son ère, le genre de reliure santa clus pour bambins fortunés. Là où les choses s’avèrent encore plus délicieuses, c’est à la découverte d’un contenu aussi fin et délicat que le contenant. Brave nouvelle, Brazilectro est passé, en deux passes, de soleil en boîte à fraîcheur boréale authentique

Double disque découpé en trois : une reprise de « Sunny » (Eli Goulart e Banda Do mato), un « SunSoul » plus sensuel que jamais et un « longdrink » sonore confortable (par Snowboy And The Latin Section) suffisent à prouver le retour à plus d’âme humaine, échelle entre world et bossa de club. Cocunut, le décidemment très à la mode, semble ici et c’est tant mieux, plus assagi que par le passé, histoire de dire que oui, il sait esquisser des beats latinos pas trop ingrats pour une fois. Arrive l’entracte, puis le deuxième compact, lounge pour de vrai, mais lounge intéressée et intelligente.. ouf : Zimpala est là, Moodorama évidemment. Clubbing rapide (Marshmellows), on enchaîne vite fait sur un fin de soirée jazzy-nova photophobe : Emo, Nu Tropic, deux de plus dans un disque de révélations plus que de compilation. Coup de coeur de l’été, se lit et s’écoute d’une traite

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire