Various Artists – « BCore 15th Anniversary »

BCore 15th Anniversary[Album]
01/01/2005
(BCore/Overcome)

C’est souvent la politique mais aussi la longévité d’un label qui fait sa renommée. A l’instar de Dischord ou d’Alternative Tentacles aux Etats Unis, BCore et son travail acharné d’une quinzaine d’années aura marqué Barcelone, puis l’Espagne avant d’être reconnu comme un des labels européens les plus qualitatifs. Et ceux qui se seront préoccupés de la morosité du marché du disque ces dernières années, comprendront à quel point il s’agit d’un exploit. Et c’est bien pour cela que la fine équipe fête dignement ses quinze ans, histoire de rappeler tout le travail accompli, celui de faire jouer des groupes comme Green Day ou At The Drive In dans leur bonne ville de Barcelone avant que l’un ou l’autre ne connaisse cette reconnaissance mondiale, celui aussi de donner sa chance à des groupes locaux tels les feu Aina (« Lutton Can Wait ») devenus aujourd’hui référence incontournable parmi les 120 que contient le catalogue

En guise de récapitulatif, BCore propose cette compilation regroupant vingt titres assez récents illustrant à merveille son orientation musicale. Ainsi, tous les autochtones défendent leurs rangs. Tokyo Sex Destruction fait sonner son rock n’roll sexy et protestataire; The Unfinished Sypmathy, Half Foot Outside, Happy Meals et Nueva Vulcano représentent dignement l’émo rock ibérique ; Madee fait parler sa pop bien léchée emmenée par une des plus belles voix espagnoles dans le genre; No More Lies et GAS Drummers font résonner leur mur de guitares punk/hardcore ; Delorean se dandine sur un rock new wave très hype ; et Standstill rappelle qu’il a sûrement changé à jamais la face du hardcore espagnol

Trop peu de labels peuvent se vanter d’avoir un catalogue si homogène et qualitatif. Quinze ans de travail nous auront permis, à nous amoureux de rock n’roll en tous genres, de nous jeter les yeux fermés sur chacune des nouveautés BCore. Comme on peut toujours le faire sur celles de Dischord. Et merci mon Dieu, c’est bien loin d’être terminé… Car à quinze ans, la vie ne fait que commencer…

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire