Vadim Vernay – « Myosotis »

Myosotis[Album]
20/03/2007
(La Maison/Musicast)

On se souvenait avoir lu son nom parmi les remixeurs de Sayag Jazz Machine parce qu’on l’avait à l’époque confondu deux secondes avec Dj Vadim. On imagine que ce n’est pas la première ni la dernière fois que ça arrive à ce jeune Picard… Mais ça a au moins le mérite d’ancrer son nom dans les mémoires. La preuve, on avait l’impression de retrouver une vieille connaissance en découvrant ce disque au courrier

Il faut pourtant bien avouer qu’on ne connaît pas grand chose du bonhomme ni de ses travaux antérieurs. On apprend sur le Net que c’est son véritable nom (comme quoi ça sert à rien de se creuser le ciboulot à chercher un pseudo original parfois!) et que notre homme est batteur depuis sa tendre enfance. Il découvre les joies des musiques électroniques comme tout le monde au milieu des 90’s et tombe alors éperdument amoureux des rythmes synthétiques en tout genre. Rien de paranormal, donc

« Myosotis », son deuxième véritable album (des démos ont circulé par le passé…), nous ferait pourtant presque regretter de ne pas avoir confondu son nom plus tôt. Si Vadim Vernay n’invente rien de très neuf dans sa catégorie, son mélange de hip hop instrumental et d’electronica en font néanmoins un fils spirituel tout à fait légitime de Prefuse 73 (cf. « So Try », « Myosotis »…), Squarepusher (le funky « Lalo », « Sombre »…) ou de notre Doctor L (« One More Show To Do », « Ira Dies »…). On y trouve même des petits accents amontobiniens parfois (cf. « Hystérique », « Peur De Toi »)..

Vous le pressentez sans doute, Vadim Vernay n’est encore qu’un outsider qui digère les influences de ses aînés. Mais il faudrait tout de même faire attention à ne pas le perdre de vue car cet album prouve qu’il a du potentiel sous le pied. Son très bon « Funambule », qui tire une corde improbable entre Schneider TM et Swayzak, est là pour le prouver… A surveiller, donc

Sinon, mieux vaut prévenir que guérir: pas la peine de vous fatiguer à nous envoyer des disques sous le nom de Shadow Durand ou Krush Martin, ça ne marchera pas..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire