Urine – « Urine »

urine180Album
(Autoproduit)
2011
Punk rock

Ça ne s’invente pas: il fallait bien un jour de merde pour qu’Urine se retrouve dans notre boite aux lettres. Pas de papier avec, rien qu’un CD avec tout à deviner, alignant seulement trois noms qu’on était certain d’avoir déjà croisé quelque part. Bingo! Dylan Bendall, Julien Besse et Thomas Calegari sont respectivement les guitariste/chanteur, bassiste et batteur de Lab°, autre combo de Saint Germain en Laye dont le perfectionnisme n’a d’égal que la passion et la longévité. Tout le contraire d’Urine donc, side project qui peine à garder son sérieux, si tant est qu’il voulait le conserver. Et pour cause, le temps de vingt et un titres qui tâchent exécutés en moins d’une demi heure, comme interminables donc quand ils dépassent les deux minutes, le combo nous balance à la gueule un punk rock entier (« Life Is a Fairy Tale »), totalement primaire et décomplexé (« Dry And Lovely VLQJTK »), parfois mélodique quand il lève le pied (« How Long ? », « For An Hour Or Two », « Soon Be There »), chanté en anglais comme en français quand il n’est pas aboyé. Ni plus ni moins qu’un défouloir donc, ou les textes sont écrits avec le dos de la cuillère (« What a Lovely Teapot », « La Vaisselle »), ou tout est permis (en attestent les interludes « Stobafap » et « Laissez Moi Sortir De La Cuisine »), y compris la fausse note, et ou même le rire à sa place. On l’entend d’ailleurs régulièrement entre les morceaux de ce disque qui, pour le coup, semble avoir été enregistré d’un trait en studio. Urine est comme ca, généreux, presque touchant, à tel point qu’on finit par en avoir plein les godasses…

Album en écoute ci-dessous

Part1

Part2

Part3

Part4

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire