Up Bustle And Out – « Urban Evacuation »

Urban Evacuation[Album]
10/02/2003
(Unique/La Baleine)

Depuis ses débuts discographiques, Up Bustle & Out n’a jamais quitté Ninja Tune. Pourtant c’est sur le label allemand Unique que le combo sort ce sixième album dont la lignée musicale diffère un peu de ses précédents efforts. En effet, c’est du côté de la Jamaïque que le groupe est allé puiser son inspiration pour ce « Urban Evacuation » cependant toujours baigné dans le groove urbain

Représentant fidèlement la culture fusion qui a toujours fait la force de la scène musicale anglaise, cet opus démarre sur les chapeaux de roue avec un morceau electro ragga du plus bel effet. La suite se partage ensuite sur des beats hip hop (« Little Soldier Dub », « Guitar Soldiering », « Rudeboy I Don’t Wanna Be ») ou drum n’bass (« Hooded Hordes »), des compositions dub massives et lentes (« Wild Majesty », « Trago Bula », « Hooded Hordes »), et des influences orientales (« Tabla Talkin Dub ») ou hispaniques (« Guitar Soldiering »). La veine de cette production reste bien évidemment l’expérimentation mais les anglais réussissent le pari de ne pas tomber dans les travers de ce genre d’ambition puisqu’elle apparaît toujours assez discrète afin de ne pas dénaturer l’optique particulière de cet album. Pour ne donner que plus d’intérêt à cet opus qui en possède déjà beaucoup, nous signalerons les participations de divers artistes comme Black Roots, Jim Barr (Portishead) ou Nitin Sawhney pour les plus connus

Up Bustle & Out parvient donc une nouvelle fois à ne pas se répéter en se laissant aller à de nouvelles influences qui donnent naissance à un album riche en sonorités et en diversité. Si ce « Urban Evacuation » n’est pas l’opus le plus rythmé que le combo ait produit, il n’en reste pas moins incontournable pour tous ses adeptes ainsi que ceux particulièrement sensibles à la vibe jamaïcaine et en particulier à celle d’artistes comme Lee Perry ou King Tubby

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire