Unknown Mortal Orchestra – « Unknown Mortal Orchestra »

umo180Album
(Fat Possum)
17/06/2011
Indie pop

La tête en l’air ou à fond dans les oreilles, écouter le premier album éponyme d’Unknown Mortal Orchestra, c’est comme entendre de multiples particularités. Un plaisir teinté d’étonnement. Dès la première écoute, on tombe sous le charme, sans comprendre qui sont réellement ces gars de Portland. Car si leur musique est extrêmement communicative, l’identité du groupe reste davantage mystérieuse. On sait juste que Ruban Nielson – le chanteur – est un néo-zélandais exilé aux Etats-Unis qui exerçait quelques années auparavant dans le groupe de pop alternative Mint Chicks. Pour le reste, la musique parle d’elle-même. Avec une basse ronde et voluptueuse, Unknown Mortal Orchestra parade sans le moindre complexe, de l’énergie d’une pop lo-fi au charme du noise rock. Sans oublier les innocentes ballades nostalgiques au son groovy et forcément vintage. En déboulant avec un premier album qui mari ces différents univers, le groupe vient de créer un continuum qui ne s’interrompt pas. Ecoutez « Ffuny Ffriends » et « How Can U Luv Me » et vous verrez, ce disque éponyme est une formidable œuvre pop. Certainement porté par les premières grosses chaleurs estivales, UMO (en version sms) a la science des tubes parfaitement maitrisés, presque sexuels, le chant et la mélodie n’hésitant pas à constamment copuler ensemble. On ne voit d’autres raisons expliquant les fondements de ce petit bijou qui restera d’ores et déjà comme un des plus beaux trésors cachés de l’année 2011.

En écoute

Disponible sur
itunes3

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire