Unknown Mortal Orchestra – ‘Sex & Food’

Unknown Mortal Orchestra – ‘Sex & Food’

Album / Jagjaguwar / 06.04.2018
Psychédélisme


Malgré une discographie assez irréprochable et un parcours quasi sans fautes depuis ses débuts, Unknown Mortal Orchestra continue d’apparaître aux yeux du monde comme un véritable outsider. Qu’importe, la bande de Ruban Nielson est bel et bien de retour en 2018 accompagnée d’un quatrième effort intitulé Sex & Food, un disque intriguant mais résolument séduisant, sans doute l’un des meilleurs de ce printemps.

Bien plus complexe et tordu, ce nouvel album semble avoir malicieusement pioché dans chacun de ses prédécesseurs. On y retrouve l’énergie du premier, le son lo-fi du deuxième, et la diversité des genres du troisième. Une parfaite synthèse pour un disque enivrant qui, bien heureusement, ne se limite pas à ces simples comparaisons. Lassé d’enregistrer et de composer chez lui depuis des années, Ruban Nielson a décidé de voyager à travers le monde et Sex & Food s’est bien évidemment nourri de ses différents périples. De Séoul à Reykjavik, de Hanoi à Mexico City, ou encore de Auckland sa ville natale à Portland où il vit désormais, le néo-zélandais a pris le temps de peaufiner l’écriture et la production de ce nouvel opus qui allie à merveille modernisme et sonorités vintage. On alterne ici entre colère et douceur (Chronos Feasts on His Children), ballades envoûtantes (The Internet of Love (That Way), Ministry of Alienation) et riffs énervés (American Guilt), sans oublier quelques pistes destinées aux dancefloors (Everyone Acts Crazy Nowadays).

Il y a comme toujours chez Unknown Mortal Orchestra cette intelligence de mettre la technique au service d’un songwriting qui devient de plus en plus singulier, un art et un savoir-faire que Ruban Nielson réitère ici sur Sex & Food, l’une des ses œuvres les plus passionnantes à ce jour. Ici le psychédélisme et la sensualité font corps, et on ressent les présences fantomatiques de Jimi Hendrix (Major League Chemicals) et de Prince (Not in Love We’re Just High). Certes Unknown Mortal Orchestra ne surprend pas véritablement, mais ce groupe fascine par sa constance et s’affiche avec aisance comme l’une des formations les plus régulières de ces dernières années.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
A God Called Hubris, Major League Chemicals, Ministry of Alienation, Hunnybee, American Guilt, This Doomsday, Not in Love We’re Just High, If You’re Going to Break Yourself


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.