Underground Railroad – « Sticks And Stones »

Sticks And Stones[Album]
29/09/2008
(One Little Indian/Pias)

Si Underground Railroad avait encore un pied en France au moment ou « Twisted Trees » est sorti la première fois, on savait que cette fierté n’allait pas durer très longtemps et que l’oiseau irait battre ses propres ailes au-dessus de terres rock n’roll plus fertiles. Ça n’a pas manqué, ces Parisiens d’origine ont ensuite séduit One Little Indian (Cody Chesnutt, Bjork…) chez qui ils ont ressorti leur premier opus l’an passé, comme pour préparer doucement l’Angleterre à ce « Sticks And Stones », deuxième disque enregistré à Seattle sous la houlette de John Goodmanson (Death Cab For Cutie, Blood Brothers…), qui pourrait enfin effacer ce complexe d’infériorité musicale dont la France souffre historiquement vis-à-vis de sa voisine

Et pour cause, cette nouvelle salve n’est pas à court d’arguments et souligne les énormes progrès d’Underground Railroad depuis 2006. Le talent et ses matières premières sont encore là, et les moyens plus importants alloués à la production aident à les mettre toujours plus en valeur. Mais surtout, le groupe a incontestablement gagné en maturité. Chose évidente à l’écoute de ces compositions mieux canalisées, plus appliquées via des arrangements bienvenus de cordes ou de clavier, bien qu’hésitant toujours entre une pop léchée qui parvient à s’imposer progressivement (« 25 », « Kill Me Now Or You Never Will »), et de nombreux débordements aussi intenses que bruitistes (l’excellent « Sticks And Stones », « NYC (Money Money) », « New Variety ») venant toujours dépeigner ceux ayant cru trop vite avoir affaire à de trop bons élèves

Ainsi, Underground Railroad montre à quel point il maîtrise les contrastes – comme quand il joue de légèreté sur « Six Pieds Sous Terre » après nous avoir lacéré les oreilles avec l’hypnotique « One More Hit » – et se permet même quelques envolées épiques et orchestrales (« Poems For Freaks », « Stuff In Your Pocket », « Idealize ») promettant encore une belle marge de progression. De quoi se réjouir de la part d’un groupe au registre personnel déjà bien affirmé, et qui en si peu de temps d’existence a déjà su puiser ce qu’il fallait chez les Pixies et Sonic Youth. Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire