Umberto – « Night Has a Thousand Screams »

umb180Album
(Rock Action)
29/10/2012
Dark electro

Matt Hill n’a jamais abordé la musique sans l’accorder au cinéma, raison pour laquelle chacun de ses albums est toujours composé comme s’il s’offrait à un film imaginaire. Ceux qui ont eu l’occasion d’entendre ses deux premiers opus – « From The Grave » (2009) et « Prophecy Of The Black Widow » (2010) – en savent quelque chose, et ont certainement déjà hâte de se pencher sur « Night Has a Thousand Screams »: un troisième disque qui voit le multi instrumentiste du Kansas rejoindre les rangs de Rock Action, label des Mogwai tombés sous son charme lors du festival du film de Glasgow ou, pour la première fois, il performait sur un long métrage de son choix, intitulé « Pieces ». Et c’est justement ce dont il s’agit ici, Umberto ayant isolé certaines parties de l’accompagnement ficelé pour le film afin d’en constituer un condensé capable d’être découpé en un digne album. Logique donc que l’ambiance à la fois dark, oppressante et synthétique, typique des films d’horreur des années 70/80, de « Night Has a Thousand Screams » ait un rapport direct avec le scénario, celui ou un tueur sévit sur un campus universitaire et découpe ses victimes féminines. Définitivement électronique, gothique, lent et profond, Hill tend alors sa toile et, sur quelques titres brillamment achevés (le trop court « Opening Titles », « The Investigation », « The Pool »), nous piège dans un décor qu’il dessine sans peine grâce à ses talents de musicien et producteur. Suffit de fermer les yeux pour entendre derrière nous le couteau que l’assassin fait trainer sur le mur qu’il longe d’un pas lent et régulier. Un album à s’écouter masochistement dans l’obscurité la plus totale.

itunes3

En écoute intégrale


À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire