Tunng – « Turbines »

Album
(Full Time Hobby)
17/06/2013
Folk

De retour d’Islande après son aventure rafraîchissante sous l’entité Cheek Mountain Thief, Mike Lindsay ne perd pas le nord et rejoint son équipe de bricoleurs pour ériger un cinquième album de Tunng. Bâtie autour d’un village imaginaire, l’histoire de « Turbines » se fond dans des chansons légères qui se rattachent à des principes plus conventionnels que sur le précédent opus « …And Then We Saw Land », petite merveille dont on ne se lasse pas.

Moins excentriques donc, les six musiciens de Tunng ne réinventent pas la poudre et offrent ici quelque chose de plus terre à terre. L’introduction « Once » est en effet un premier exemple de simplicité et de sincérité, assez pour étaler la pommade là où ça fait mal, même si l’humeur – comme celle du disque dans sa globalité – se veut cette fois-ci plus mélancolique que joyeuse. Le format comptine accentue ce sentiment sur des morceaux comme « Trip Trap », le genre de chanson que l’on a envie de chuchoter aux gamins le soir, avant de se réveiller le lendemain aux côtés des matinaux Tunng dans leur version boute-en-train, celle qui veut faire danser et sourire en même temps avec des mélodies et refrains qu’on aurait aimé inventer (l’évident single « The Village »).

Grossièrement, le groupe se résume à deux associations. La première, associant acoustique et électronique, se révèle sur « Follow Follow » qui laisse beaucoup d’espace aux éléments electronica chers à une bande qui sait aussi très bien les reléguer au second plan pour manier la guitare sèche en toute liberté (« Bloodlines »). Ce mariage électro-organique reste un décor coloré pour cette autre union homme-femme qui lui sert aussi de signature. Becky et Mike mélangent ainsi leur voix, s’amusent à les chevaucher (« Embers ») et à faire résonner les refrains à l’infini (« So Far From Here »): un véritable travail d’équipe qui s’entend et qui donne envie de rejoindre la cause Tunng. « Turbines » est donc un petit conte folk sans prétention qui ne décevra pas les fans et dont il serait dommage de se dispenser…

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire