Tropical Fuck Storm – ‘A Laughing Death in Meatspace’

Tropical Fuck Storm – ‘A Laughing Death in Meatspace’

Album / Tropical Fuck Storm / 04.05.2018
Rock retors


Un jour, il faudra déterminer avec précision la capacité de l’Australie à balayer chansons merdiques et groupes timorés, en un seul revers et avec un seul émissaire. On ne sait pas si c’est le climat ou ce qu’il mette dans leur café qu’il faut pointer du doigt mais, après toutes ces années, le mystère reste entier. Et pourtant, on semblait se diriger vers une accalmie : après avoir pris de plein fouet Eddy Current Suppression Ring, Total Control, Royal Headache et tant d’autres, le coeur de l’île semblait s’apaiser et réduire la quantité de ses exportations. Et puis, Tropical Fuck Storm a débarqué. Auréolé d’une réputation grandissante suite à une poignée de singles disséminés au fil des derniers mois, le groupe s’est construit sur le hiatus de The Drones – autre grand groupe australien – pour lentement donner vie à ce premier album en tout point monstrueux.

Tout en excroissances et autres furoncles, la musique de Tropical Fuck Storm échappe rapidement aux étiquettes, et n’est rattrapée que par quelques souvenirs de mauvais garçons : on pense aux Melvins, au Birthday Party de Nick Cave, à Cows également. Loin de se cantonner à ses réminiscences, le groupe construit sa musique de manière orgiesque, dans un mélange de dislocation et de fureur contagieuse, qui se manifeste dès l’entame You Let My Tyres Down aux nombreuses envolées ou s’emportent gueulantes et choeurs féminins, au plus près d’un riff tonitruant. La suite se fait anxiogène (Antimatter), au plus près de morceaux composés pour une nuit sans retour (The Future Of History, Soft Power), qui chantent leur désarroi avec les deux roues du van dans le précipice (le superbe A Laughing Death In Meatspace).

Non content d’avoir le meilleur nom de groupe, le meilleur titre d’album, et la meilleure pochette, Tropical Fuck Storm a aussi eu la bonne idée de sortir, en guise d’excellent premier album, un condensé fiévreux et erratique de tout ce que la musique sans laisse doit être. Une dérive malpropre, décousue et jouissive, qui replace une fois de plus tous les compteurs du rock au dessus d’une Australie exceptionnelle, pourvoyeuse de groupes ô combien passionnants.

VIDEOS
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
You Let My Tyres Down, Antimatter, The Future Of History, Soft Power, A Laughing Death In Meatspace, Rubber Bullies


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.