T.Raumschmiere – « I Tank U »

I Tank U[Album]
22/09/2008
(Shitkatapult/Discograph)

Trois ans après la sortie de « Blietzkrieg Pop », deuxième volume d’une trilogie débutée avec le tout aussi excellent « Radio Black Out » en 2003, T.Raumschmiere vient enfin la clôturer avec « I Tank U », troisième volet fermement attendu par toute la communauté cyber punk. Le tout avec la manière puisque Marco Haas étale une nouvelle fois toute sa maîtrise quand il s’agit de s’adonner à une electronica obscure, de mettre techno et rock face à face pour un combat sans pitié, tout en soulignant constamment un sens évident de la composition qui facilite l’intégration de nombreux invités

Car, si l’Allemand avait déjà généreusement ouvert les portes de son studio (Ellen Allien figurait notamment au précédent tracklisting), il semble cette fois les avoir laissées grandes ouvertes puisqu’il s’y est retrouvé seul, avec deux de ses fidèles musiciens live, qu’en quatre occasions: sur les décapants « The Front Row Is Not For The Fragile!! » et « Crack a Smile » ou il se laisse aller aux vocalises, comme sur les instrumentaux « I Tank U », intro sombre et mid tempo, et « E », petite bombe techno toute en variation. Le reste du temps, on croise quelques collaborations de haute volée, comme cette contribution des délirants Puppetmastaz sur l’electro hip hop efficace de « Animal Territory », celle de Tim Vanhamel (dEus/Millionaire) sur l’abrasif et définitivement rock « What Are You Talking About? », ou celle de Deichkind posant ses lyrics sur une production electro/indus étoffée par The Crack Whore Society, groupe punk rock dans lequel officie également notre homme

Et si le fil conducteur de ce nouvel album réside une nouvelle fois dans ses guitares héritées du rock, ses synthés et basses saturées, et dans cette compression omniprésente qui consolide le tout, « I Tank U » n’est pas pour autant exempt de diversité comme le prouvent une poignée de titres plus sages, et à vrai dire un poil moins passionnants, venant contrebalancer une énergie jusque là débordante (« Nuclear Bedtime Story » feat Lilian Hak, « 111kg DNA » feat Barbara Panther, « Pedal To The Metal » feat Gene Serene, « Untitled » feat Warren Suicide)

Reste que T.Raumschmiere met un terme définitif à sa trilogie comme on assène le coup de marteau final. Et il faudra bien plus qu’une avancée en dents de scie sans conséquence pour effriter l’aspect finalement compact de ce tracklisting quelque peu détraqué. « Plus un album de rock électronique qu’un album electro rock »: si la formule a trop souvent été galvaudé, elle n’a jamais été aussi vérifiable. Une nuance qui n’aura plus de secret pour vous quand « I Tank U » aura fini de vous essorer

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire