Torche – « Harmonicraft »

torche180Album
(Volcom)
23/04/2012
Heavy rock

Il en est ainsi depuis 2005 et son premier album éponyme: Torche évolue bille en tête, avec une logique implacable qui ne laisse aucun doute sur la maitrise de son destin. En effet, quand certains groupes expérimentent pour ne pas tourner en rond, puis reviennent à ce qu’ils savent faire de mieux, le combo de Floride ne se retourne jamais, laissant chaque nouveau disque assumer pleinement le précédent. Avec sa pochette bordée de rose, « Harmonicraft » ne déroge pas à la règle, et affiche bien haut la couleur du Torche version 2012: qu’on le veuille ou non, ces treize nouveaux titres vont nous arroser de leurs mélodies, enfoncer encore un peu plus la formation dans ses démons pop, sans que le ton ne s’adoucisse pour autant.

Au risque de parfois décontenancer son auditoire, Torche s’éloigne ici toujours un peu plus du stoner comme des entournures sludge qui l’ont fait connaitre, pour constamment jouer sur deux tableaux. Alors, dès l’entame « Letting Go », et encore plus sur le tubesque « Kicking », on ne s’étonnerait pas de le voir remplir un stade avec la même facilité qu’une obscure salle de la banlieue de Miami. Aussi, en ces occasions comme à chacune des légèretés que s’offre le groupe (« Snakes Are Charmed »), on imagine facilement la grimace de fans de la première heure qui ne devront pourtant pas tourner trop vite les talons.

En effet, « Harmonicraft » sait aussi se montrer arrangeant (« Skin Moth », « Kiss Me Dudely »), asséner avec force quelques bons coups de pied au cul (« Walk It Off », « Sky Trials »), laisser remonter en surface de virils relents de l’époque (« Solitary Traveler »), aligner quelques morceaux bien burnés apparaissant furtivement entre deux éclaircies. Au stand balltrap, il faudra donc notamment savoir choper au vol les « Reverse Inverted » et « In Pieces »: deux belles pièces à conviction pour un groupe qui, finalement, enrichit et accumule les couches de son registre plus qu’il ne le transforme. En 2012, avec ses mélodies de plus en plus affutées, Torche n’en est pas moins punitif. On aime.

itunes29

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire