Toots & The Maytals – « Light Your Light »

Light Your Light[Album]
08/10/2007
(Fantasy/Universal Jazz)

Si l’on devait résumer le ska par un seul nom, on pourrait choisir sans trop d’imprudence celui de Frederik Hibberts aka Toots Hibberts, fondateur du légendaire groupe jamaïcain The Maytals. Car autant dire que la création du groupe en 1962 par ce natif de May Pen en Jamaïque n’a pas été une mince affaire dans l’histoire du reggae… C’est d’ailleurs dans l’un des titres du groupe, le cultissime « Do Yhe Reggay », qu’est apparu pour la première fois en 1968 le terme qui a défini par la suite le genre musical emblématique de l’île. Toots and The Maytals est également l’une des rares formations de ska-reggae qui ont su séduire un public très large, allant même jusqu’à rafler un Grammy Award en 2004 pour l’album « True Love« , flirtant clairement avec le mainstream au-delà des frontières traditionnelles du one drop. Trois ans après cet album-événement, Toots (désormais accompagné par son groupe de tournée) revient avec « Light Your Light », apparaissant davantage comme un retour aux sources. Le vétéran y réinterprète en effet de nombreux titres qui ont marqués sa carrière dans les années 70 et 80, au premier rang desquels figurent le très bluesy « Johnny Coolman », « Premature » (sublimé par la voix puissante de Bonnie Raitt), le très rythmé « Don’t Bother Me » ou le divinement soul « Do You Remember ». Mais avec ce nouvel opus, Toots, accro à la soul américaine et au rythm n’ blues, a également souhaité rendre hommage à trois artistes qui ont particulièrement influencé son parcours artistique: Ray Charles, Otis Redding et Clement « Dodd » Coxsone. On ne vous cachera pas que les reprises de « Pain In My Heart », « I Got A Woman » et « Guns Of Navarone » sont résolument « kitsch », mais elles participent quoiqu’on en pense à donner à cette galette son charme désuet fortement ancré dans les racines du ska. « Light Your Light » arrive ainsi à point pour permettre aux fans du charismatique Toots de poursuivre encore leur collection, alors même que les Maytals viennent de fêter le 45ème anniversaire de leur formation. Toots a vieilli, certes, mais force est de constater à l’écoute de cet opus qu’il a su conserver une énergie et une chaleur vocale quasi intactes. Une belle preuve de longévité

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire